Focus "ROSP"

Mise en place par la convention de 2011, la ROSP a pour objectif de favoriser la qualité de la pratique médicale en valorisant l’atteinte d’objectifs déterminés par les partenaires conventionnels.

Ce qui change avec la convention de 2016 : la ROSP se recentre sur les seuls indicateurs de qualité des pratiques cliniques. Les indicateurs portant sur l’organisation du cabinet de la précédente ROSP sont remplacés par le forfait structure.

De nouveaux indicateurs de pratique clinique sont mis en place sur chacun des 3 grands volets instaurés en 2011. Ces indicateurs sont plus nombreux (29 contre 27) et portent davantage sur le volet prévention (12 indicateurs au lieu de 8 pour 390 points au lieu de 250).

Entrée en vigueur de la ROSP « nouvelle formule » : le 1er janvier 2017 (1re rémunération versée en avril 2018).

> Retourner au sommaire principal 


 

Pourquoi la CSMF a dit non ?

  • Parce que ce dispositif contribue à améliorer les pratiques des médecins, il devrait être élargi à toutes les spécialités médicales et évoluer en fonction des progrès de la médecine et ce, dans l’intérêt du patient ;
  • Les indicateurs devraient être élaborés avec la profession et non par les caisses.