L’édito du Président

En attendant Godot…

Octobre 2022



Les 28ème Universités d’été de la Csmf ont connu un grand succès. Plus de 240 inscrits, une ambiance et une convivialité saluées par tous, des débats de haute tenue, des échanges directs et sincères avec Monsieur Thomas Fatome, Directeur Général de la CNAM et la présence de notre Ministre de la Santé et de la Prévention, Monsieur François Braun qui dans un agenda très contraint a tenu à être des nôtres. Permettez-moi à nouveau de l’en remercier et de saluer de ce signe fort adressé à la médecine libérale.

A peine le clap de fin de ces universités d’été donné, nous avons tous la tête tournée vers les enjeux de l’automne : le PLFSS, le CNR Santé et surtout la Convention Médicale. La volonté politique de faire enfin évoluer notre système de santé semble y être. Les propos du Ministre lors de nos Universités d’été martelant qu’il « avait besoin de notre engagement » et que « l’accès à la santé se fera avec la médecine libérale ou ne se fera pas » positionnent la médecine libérale au centre de la nécessaire réforme de notre système de santé. Et pourtant, le Gouvernement annonce un ONDAM à 3.7% avec une fois encore une répartition très inégalitaire en faveur de l’hôpital public déjà largement servi lors du Ségur de la Santé. Avec un ONDAM de ville à 2.9%, soit plus de deux points en dessous de l’inflation, une première depuis 25 ans, le Gouvernement se donne-t-il les moyens de ses ambitions au service de la santé de nos concitoyens ? La CSMF ne cesse de le rappeler et en fera un axe fort de sa politique. Nous ne réformerons pas l’accès aux soins de nos concitoyens sans nous en donner les moyens. Les Français et leurs médecins ne peuvent et ne veulent pas se retrouver dans la situation de Vladimir et Estragon qui, dans la célèbre pièce de Samuel Beckett attendrons ce qui n’arrivera jamais …

Dr Franck DEVULDER
Président de la CSMF