Focus "Forfait patientèle unique"

La convention 2016 instaure un forfait patientèle unique qui se substitue aux différents forfaits précédents (MPA, FMP, RMT, RST). Ce forfait entre en vigueur en 2018 et sera versé trimestriellement.

Il est indexé sur la patientèle et ses caractéristiques : âge, pathologie, précarité.

Tous les patients sont pris en compte avec une pondération à partir des critères suivants :

  • Enfant (0 à 6 ans) : 6 €

  • Patient âgé de 80 ans et + ou patient atteint d'une ALD : 42 €

  • Patient âgé de 80 ans et atteint d'une ALD : 70 €

  • Autre patient : 5 €

Le montant sera majoré en fonction de la part des patients CMU-C dans la patientèle du médecin traitant (max 25%) si cette part est supérieure à 7% (moyenne nationale).
Ex : un médecin dont 15% de la patientèle médecin traitant est bénéficiaire de la CMU-C, voit son forfait patientèle augmenter de 4%.

Retourner au sommaire principal


 

Pourquoi la CSMF a dit non ?

  • Le forfait patientèle médecin traitant n’est qu’un habile recyclage des forfaits existants ! Cela ne permettra pas au médecin de se recentrer sur son cœur de métier : soigner, plutôt que de remplir des papiers... ;
  • Ce forfait patientèle fait disparaître pour les médecins traitants, la MPA, qui était une partie de l’acte de consultation payée directement par les caisses.