CSMF Actu du 29 janvier 2016

Le Conseil Constitutionnel valide la désobéissance civile et tarifaire de la CSMF. La CSMF demande la démission de la ministre de la santé.

Publiée au J.O., la loi de santé est désormais tronquée de sa mesure emblématique : la généralisation du tiers payant. Il s’agit d’un revers politique pour la ministre de la santé qui s’est toujours évertuée à maintenir une mesure refusée unanimement par les médecins libéraux.  

 

En savoir plus

Réponse à Etienne Caniard : la responsabilité des médecins est avant tout de soigner leurs patients !

Sitôt le tiers payant généralisé retoqué partiellement par le Conseil Constitutionnel le 21 janvier, Etienne Caniard, président de la Mutualité Française, n’a pas manqué de réagir en sommant les médecins de prendre leurs responsabilités en proposant le tiers payant complémentaire aux patients.

Pour la CSMF, la responsabilité première des médecins est de soigner leurs patients, non de mettre en place un système de tiers payant !

 

En savoir plus

Désobéissance tarifaire : la CSMF vous accompagne dans ce mouvement

Parce que les médecins libéraux ne peuvent plus attendre une hypothétique revalorisation de leur tarif de consultation, la CSMF les appelle à pratiquer la « désobéissance tarifaire » par une utilisation large du Dépassement d'honoraires pour Exigence (DE).

 

En savoir plus sur les modalités d’application du DE

Le CISS : à chacun son rôle !

Dans un communiqué du 26 janvier, le Collectif Interassociatif Sur la Santé (CISS) regrette l’absence de représentants d’usagers à la table des négociations conventionnelles.

Si la CSMF encourage les approches participatives des usagers dans le domaine de la santé, elle tient à rappeler que la convention médicale est une contractualisation qui se négocie entre les seules parties concernées, à savoir l’Assurance Maladie et les médecins libéraux.

 

En savoir plus

Un député souhaite réserver le conventionnement aux déserts médicaux : hors de question pour la CSMF !

Pour le député d'Ille-et-Vilaine Thierry Benoît (UDI), la loi de santé n’irait pas assez loin dans la lutte contre les déserts médicaux. Selon lui, le conventionnement des médecins devrait être limité à ceux qui s’installent dans les zones déficitaires.

La CSMF s’oppose à toutes les mesures coercitives qui constituent un frein à l’installation des jeunes médecins en libéral et nuisent au libre-choix du patient. Seules des mesures incitatives à l’installation encourageront les médecins à exercer dans des zones où l’Etat lui-même s’est désengagé.

 

Lire l’article

Réforme du DPC : faire toujours plus avec toujours moins

Dans un récent article publié sur Egora.fr, le Dr Gérald Galliot (CSMF), président du Conseil de Surveillance du DPC, brosse les conséquences induites par la réforme du Développement Professionnel Continu (DPC). Le DPC, qui devient une obligation triennale, pourra inclure des formations non obligatoires validées par l'Ordre.

Mais ces nouvelles orientations ne sauraient masquer une constante : l’enveloppe allouée au DPC reste inchangée ! Comme le souligne le Dr Gérald Galliot, « ce qui ne change pas, malheureusement, ce sont les budgets qui sont toujours contraints. Il faudra faire toujours beaucoup plus, avec des financements qui sont moindre ».

 

Lire l’article sur Egora.fr

Evénement : le Dr Jean-Paul Ortiz lance son blog

Parce que la voix des médecins libéraux doit être entendue, le Dr Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF, lance son propre blog. Retrouvez ses réactions sur l’actualité et ses analyses de fond sur l’organisation de notre système de santé ou encore sur l’avenir de la profession.

Accéder au blog du Dr Jean-Paul Ortiz

 
Convention nationale du CNPS : « Transformation numérique du système de Santé, anticiper et orienter les mutations »

Le Centre National des Professions de Santé (CNPS) organise le 1er avril 2016 une convention, ouverte à tous les professionnels de santé libéraux, sur l’impact des transformations numériques sur le système de santé.

Au programme de cette journée, trois tables rondes regroupant des experts de chaque sujet abordé : la conception du soin et le suivi du patient, la coopération entre professionnels et l’éthique.

 

Voir le programme détaillé

S’inscrire

Livre blanc du CNOM : il faut "redonner la parole aux médecins"

Mardi dernier, le Conseil national de l'Ordre des médecins (CNOM) a présenté son livre blanc intitulé « Pour la santé de demain ». Celui-ci contient dix propositions articulées autour de trois grands axes : organisation territoriale, exercice et formation.

Pour l’Ordre, qui aspire à « redonner la parole aux médecins », le système de santé français, qui ne valorise pas assez les missions et l’expertise des professionnels de santé, est dépassé.

 

Consulter l’intégralité du livre blanc du CNOM

Agenda
  • 11 février 2016 : Assises de la Médecine Libérale, rassemblant les cinq syndicats représentatifs
  • Février 2016 : début des négociations conventionnelles
  • 1er avril 2016 : Convention Nationale CNPS sur le numérique
Suivez toute l’actu de la CSMF

Facebook

Twitter

Nos communiqués de presse

 

Etude sur les prix de cession des cabinets médicaux

SCAMED