CSMF Actu du 21 décembre 2018

CSMF Actu du 21 décembre 2018

REPLAY UNIVERS MEDECINS du 19 décembre : Recertification : garantir la qualité des soins et renforcer la confiance des patients

Le numéro d’Univers Médecins du mercredi 19 décembre a été consacré à un sujet qui concerne tout médecin : la recertification.

Pour en débattre, Jean-Paul Ortiz a reçu le Professeur Serge Uzan, auteur du rapport remis aux ministres de la Santé et de l’Education nationale le 5 novembre dernier, et Sylvain Gautier, secrétaire général de l’InterSyndicale Nationale des Internes.

Alors qu’on estime que 50% des connaissances médicales ont évolué au bout de 5 ans, il est capital pour les médecins de mettre à jour régulièrement leurs connaissances et compétences professionnelles. Au-delà des dispositions de Développement Professionnel Continu (DPC) déjà en place, le rapport Uzan préconise une certification et une valorisation périodique du parcours professionnel et des acquis tous les 6 ans, qui concerne tous les médecins, et tous les modes d’exercice.

(Re)voir l’émission

Rapport « CHU de demain » : des propositions rétrogrades

Alors qu’il devait être tourné vers l’avenir, le récent rapport sur les CHU remis aux ministres de la santé et de l’enseignement supérieur reste au contraire complètement passéiste, CHU-centré.

L’organisation de la santé dans les territoires doit sortir du schéma hospitalocentré et reposer sur la médecine de ville, médecine générale et médecine spécialisée, en articulation avec les établissements de soins, privés ou publics.

La formation des futurs médecins doit s’ouvrir sur la médecine de ville, et cette dernière doit être l’acteur principal du dépistage précoce et du repérage. La CSMF va même encore plus loin en appelant à revoir les ordonnances Debré de 1958 et mettre fin au statut hospitalo-universitaire. Elle appelle le gouvernement à avoir une vraie politique de rupture au bénéfice de la santé des Français.

En savoir plus

MEDECINS EMPLOYEURS : nouvelle cotisation à régler pour le paritarisme

En l'absence de représentation des salariés dans les TPE, la loi Rebsamen de 2015 a instauré des commissions paritaires régionales interprofessionnelles, les CPL-PL. Le secteur libéral a décidé de mettre en place ses propres commissions. Les CPR-PL seront un appui pour répondre aux besoins et questions des employeurs et salariés, en matière de dialogue social, et sur les dispositions légales et conventionnelles qui leur sont applicables.

Le financement des CPR-PL est assis sur une cotisation basée sur 0,04 % de la masse salariale, soit en moyenne 9 € par an par salarié.

Cette cotisation sera réglée au cours du 1er trimestre 2019 pour les cabinets de moins de 6 salariés. Pour les autres (plus de 6 salariés), un acompte a été réglé en juillet 2018 et la régularisation interviendra également au cours du 1er trimestre 2019.

Cette cotisation est à régler sur le site de l’ADSPL (Association pour le Développement du Dialogue social et paritarisme dans le secteur des professions libérales)

Accéder au site de l’ADSPL

Les Généralistes-CSMF lancent un Observatoire du burn-out

Stress, harcèlement des caisses, surcroît de paperasserie, charge de travail… le malaise des médecins généralistes est grandissant en France.

Afin de dresser un état des lieux de l'état émotionnel de la profession et de déterminer les principales causes de cet épuisement professionnel, le syndicat Les Généralistes-CSMF lance un Observatoire du burn-out.

Vous avez la possibilité de répondre au sondage et/ou de relater votre expérience sous la forme d’un texte libre.

Participer à l’enquête

Numérique : les trois-quarts des professionnels de santé se sentent mal formés

Une récente étude Odoxa-Uness révèle que les professionnels de santé ont de fortes attentes vis-à-vis du numérique en santé. 95% des personnes interrogées pensent que le digital va fortement impacter le secteur de la santé dans les prochaines années.

87% des professionnels, étudiants et enseignants dans le domaine de la santé estiment que l’intelligence artificielle et la robotisation vont profondément transformer leurs métiers et nécessiter de former différemment et mieux les acteurs de la santé.

Ainsi, 73% d’entre eux reconnaissent qu’ils se sentent aujourd’hui démunis et mal formés en matière de numérique, d’intelligence artificielle et de robotisation.

Bon plan : les avantages Adhérent de la CSMF

En adhérant à la CSMF, vous bénéficiez d’une multitude d’avantages, tels que :

  • Des prix avantageux chez les fournisseurs référencés à la centrale d’achats CAHPP ;
  • Des remises tout au long de l’année dans les hôtels du groupe Accor avec une Carte Accor Business Plus à prix spécial ;
  • Des tarifs avantageux sur des millions de vols secs avec Option Way ;
  • Des abonnements aux grands titres de la presse professionnelle à tarifs préférentiels…

… Et bien plus encore !

En savoir plus

Mais la CSMF facilite aussi la vie de ses adhérents en leur proposant des services exclusifs : aide juridique, information syndicale et professionnelle, guides pratiques (sur la retraite, le remplacement, l’installation, etc.)…

***

Toute l'équipe de la CSMF vous souhaite de très belle fêtes de fin d'année
et vous donne rendez-vous le 11 janvier 2019 pour le prochain CSMF ACTU !

***

Agenda
  • 30 janvier 2019 : Univers médecins, l’émission TV de la CSMF, à partir de 19h30 sur Fréquence Médicale.
  • 14 et 15 juin 2019 : Printemps du DPC, à l’hôtel Ibis Clichy Batignolles, Paris 17 – Renseignements
Suivez toute l’actu de la CSMF

Facebook

Twitter

www.csmf.org

INTERFIMO