CSMF Actu du 20 janvier 2017

CSMF Actu du 20 janvier 2017

Le mot du Président : « Assurance maladie universelle », la tentation étatique

Dans une tribune récente, deux grands connaisseurs du système de santé français, Martin Hirsch et Didier Tabuteau, proposent la création d’une « Assurance maladie universelle » en incluant la couverture complémentaire dans la Sécurité sociale. La démonstration est brillante : cela permettrait d’économiser 6 milliards d’euros de frais de gestion des assurances complémentaires. Comment ne pas y avoir pensé plus tôt ?

Bien sûr, cela poserait quelques problèmes balayés d’un revers de main par les auteurs : que restera-t-il du reste à charge ? Sera-t-il pris en charge par cette couverture universelle ? Car si cela n’était pas le cas, cela permettrait l’apparition de nouvelles… assurances complémentaires qui prendraient en charge tout ou une partie de ce reste à charge.

Lire la suite du billet de blog du Dr Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF

Secteur privé à l’hôpital : le Ciss à côté de la plaque !

Le Ciss a dénoncé cette semaine les mesures inéquitables de la loi de santé concernant le Service Public Hospitalier (SPH). En effet, la loi permet aux médecins des hôpitaux publics de prendre des compléments d’honoraires dans le cadre de leur activité libérale, alors que les médecins libéraux exerçant en clinique voient leurs établissements exclus du SPH uniquement et précisément sous le prétexte qu’ils prennent des compléments d’honoraires !

Mais l’indignation du Ciss, bien mal placée, a fait réagir la CSMF : le vrai problème, c’est l’indigence des tarifs médicaux conventionnés en France, ce qui a abouti à l’apparition de compléments d’honoraires… avec la bénédiction et l’accord de l’Etat !

Vouloir supprimer les compléments d’honoraires serait faire disparaitre des spécialités entières, détourner encore plus les jeunes générations de l’exercice libéral, et au final accroître les difficultés d’accès aux soins.

En savoir plus

« Primaires citoyennes » : les jeunes médecins restent inquiets et perplexes quant à leur avenir… mais toujours mobilisés

La CSMF Jeunes Médecins dénoncent les propositions des candidats des « primaires citoyennes » qui ne répondent en rien aux inquiétudes des jeunes médecins. Les mesures avancées (tarif unique de consultations, remise en question de la liberté d’installation, créations de « dispensaires »…) ne résoudront en rien les difficultés croissantes de l'accès aux soins des Français.

Pourtant, des propositions existent pour refonder la médecine libérale : le New Deal de la CSMF.

La CSMF Jeunes médecins reste attachée à ce qui fait la richesse de notre système de soins : la liberté source d’innovation. Les jeunes médecins iront vers l’exercice libéral si leurs conditions d’exercice redeviennent attractives.

En savoir plus

La CSMF soutient l’ABSyM et les médecins belges dans leur bras de fer avec le gouvernement

Les médecins belges sont en lutte avec le gouvernement depuis la fin de l’année dernière et s’opposent au rabais des deux tiers de l’indexation de leurs honoraires, décision unilatérale du gouvernement.

La riposte des syndicats représentatifs ne s’est pas fait attendre : le conseil d’administration de l’ABSyM a voté le 12 janvier la résolution de plein droit de l’accord national médico-mutualiste 2017 pour se libérer des obligations tarifaires. Les médecins pourront ainsi pratiquer des tarifs à leur guise à partir du 28 janvier prochain.

Bien qu’exerçant dans deux pays voisins, les médecins libéraux belges et français partagent les mêmes problématiques. La CSMF est solidaire de l’ABSyM et soutient les médecins belges dans leur combat pour une juste rémunération.

En savoir plus

Dentistes libéraux : des négociations conventionnelles dans l’impasse

Après quatre mois de négociations, la conclusion d’un accord entre les trois syndicats représentatifs des chirurgiens-dentistes libéraux (FSDL, CNSD et Union dentaire) et l’Assurance maladie est de plus en plus incertaine.

Insatisfaite des propositions de la CNAM, ni la FSFL ni la CNSD ne sont venues à la séance de négociation jeudi, et celle de ce vendredi a été annulée. « La marche à franchir est trop importante » entre ce que propose l'Assurance maladie et les attentes de la profession, selon Catherine Mojaïsky, présidente de la CNSD.

Tous dénoncent l’intervention de la ministre de la santé qui a pollué la négociation avec sa menace d’un arbitrage moins avantageux. Les médecins libéraux ne sont pas les seules victimes du dogmatisme borné de Marisol Touraine ! Un recours à un règlement arbitral est de plus en plus probable, à moins que les syndicats signataires résilient l’actuelle convention pour provoquer de nouvelles négociations.

Mieux diagnostiquer et mieux soigner l’hémochromatose en Ile-de-France

Afin de favoriser le diagnostic de l’hémochromatose et améliorer l’accès au traitement en Ile-de-France, plusieurs actions ont été mise en place par l’intermédiaire du réseau FERIF (parcours hémochromatose en Ile -de-France).

La CSMF, soucieuse de l’aide qu’elle peut apporter tant aux patients qu’aux médecins, vous invite à consulter ci-dessous les liens vers les documents utiles à la prise en charge de cette pathologie :

Les médecins d’Ile-de-France retrouveront également sur le site de FERIF toutes les informations régionales pratiques concernant la prise en charge de la pathologie.

Plateforme d’appel SPS : le besoin d’écoute et de soutien se confirme

Depuis le 28 novembre dernier, l’association Soins aux Professionnels de Santé (SPS) a mis à disposition 7j/7 et 24h/24 un numéro vert et gratuit, le 0805 23 23 36, pour aider les soignants qui souffrent. En effet, près de 50% des soignants estiment être ou avoir été en situation de souffrance dans leur carrière (burnout, conduites addictives…).

En un peu plus d’un mois, la plateforme a reçu 220 appels pour une durée totale d’environ 80 heures. 40% des appelants sont des libéraux et les infirmiers, aides-soignants, médecins et pharmaciens sont les professions les plus représentées.

Ce premier bilan démontre bien l’importance de la mise à disposition d’une structure d’écoute, d’orientation et de soutien des professionnels de santé en souffrance.

En savoir plus

Agenda
  • 25 janvier 2017 : Soirée CSMF « gestion du cabinet médical, de l’installation à la retraite » à Nancy - Lieu : Ibis Nancy Brabois – 2 allée de Bourgogne 54500 Vandoeuvres les Nancy - Programme et inscription
  • 8, 9 et 10 septembre 2017 : 23e Université d'été de la CSMF
Suivez toute l’actu de la CSMF

Facebook

Twitter

www.csmf.org

INTERFIMO

SCAMED