CSMF Actu du 16 décembre 2015

CSMF Actu du 16 décembre 2016

La CSMF réaffirme son opposition au tiers payant généralisé

Après avoir boycotté la première réunion en juin, la CSMF a décidé de ne pas participer pas à la deuxième réunion du comité de pilotage sur le tiers payant le 14 décembre.

Face à l’opposition quasi-unanime des médecins libéraux, Marisol Touraine persiste à vouloir faire appliquer le tiers payant généralisé, malgré l’incertitude quant à son application, étant donné les échéances politiques de 2017.

La CSMF réaffirme son opposition au tiers pays généralisé et appelle les médecins à ne pas l’appliquer, même après le 1erjanvier 2017 et renouvelle son attachement, au-delà de l’obligation pour les CMU et CMU-C, au tiers payant social, laissé à l’appréciation du médecin.

En savoir plus

Réforme de l’ASV et de la RCV : la CSMF se félicite de l’accord

La CSMF ne peut qu’être satisfaite de l’issue de l’accord intersyndical, dont elle a été le moteur, tant pour l’ASV que pour le RCV.

L’ASV est pérennisé et le régime complémentaire vieillesse devrait reprendre le chemin de l’équilibre. A 65 ans, les montants de la retraite RCV et ASV restent les mêmes en 2017 qu’en 2016, contrairement au plan initial de l’ancien président de la CARMF.

La CSMF a soutenu cette réforme et demandé qu’elle s’applique aussi au régime ASV, permettant ainsi aux médecins qui prolongent leur activité au-delà de l’âge légal de majorer leur pension.

En savoir plus

Vaccination : le gouvernement doit passer à l’action !

Le comité d’orientation de la concertation sur la vaccination, présidé par le Pr Alain Fischer, a rendu son rapport à la ministre de la Santé fin novembre.

La CSMF demande au gouvernement de prendre ses responsabilités et de mettre en place l’obligation vaccinale, comme le préconise le rapport Fisher. Seule une position ferme et une politique vaccinale ambitieuse pourront rétablir la confiance des Français dans les vaccins.

Le rôle des médecins, et particulièrement du médecin traitant, est crucial : c’est en développant la prévention et les missions de santé publique des médecins libéraux qu’on parviendra à améliorer la couverture vaccinale.

En savoir plus

Réforme des AGA/CGA : l’UNAPL saisit le Conseil d’Etat

L’UNAPL vient de déposer, avec l’U2P (l’Union des Entreprises de proximité), un recours en Conseil d’Etat pour excès de pouvoir contre le décret n° 2016-1356 du 11 octobre 2016 relatif aux centres de gestion, associations et organismes mixtes de gestion agréés.

Ce décret permet au Gouvernement de mettre en œuvre sa réforme des missions des associations et centres de gestion agréés (AGA/CGA) pour les transformer en outil de contrôle a priori au service de l’Administration fiscale, au mépris des garanties élémentaires du contribuable.

L’UNAPL qui a enclenché un mouvement de protestation, notamment via une pétition en ligne massivement suivie, contre cette réforme, a décidé de la contester au plan juridique.

En savoir plus

Le SPS lance une plateforme à l’écoute des professionnels de santé en souffrance

Les professionnels de santé en situation de souffrance psychologique ont un besoin urgent d’écoute, de soutien et d’accompagnement. C’est pourquoi l’association Soins aux Professionnels de Santé (SPS) a pris l’initiative de mettre à disposition de tous les professionnels de santé (salariés et libéraux) rendus vulnérables, mais aussi des étudiants et des familles, une plateforme d’appel nationale, interprofessionnelle, indépendante, tenue au secret médical.

Les professionnels en demande d’aide et de soutien sont orientés, selon les profils et les besoins, vers des soignants (médecins généralistes ou médecins spécialisés), vers des services spécifiques (juridique, administratif, remplacements…), vers des structures spécialisées.

Disponible depuis le 28 novembre dernier, la plateforme est accessible 24h/24 et 7j/7, via un numéro vert, 0 805 23 23 36. Les entretiens sont anonymes et gratuits.

Elections présidentielles : la santé, un critère de vote « déterminant » pour 77% des Français

Selon un sondage Harris interactive pour LCP publié le 13 décembre, 77% des Français estiment que les propositions sur la santé seront pour eux un critère de vote "déterminant" à l'élection présidentielle.

De manière générale, aucune personnalité politique ne fait consensus quant à sa capacité supposée à proposer des pistes intéressantes pour réformer le système de santé.

Pour 62% des personnes interrogées, « mettre en place plus de contrôles contre les fraudes et les abus » apparaît comme la proposition de réforme la plus importante. Au contraire, 38% d'entre elles ne sont pas favorables à concentrer l’Assurance Maladie sur les affections graves ou de longue durée.

Agenda
  • 25 janvier 2017 : Soirée CSMF « gestion du cabinet médical, de l’installation à la retraite » à Nancy - Lieu : Ibis Nancy Brabois – 2 allée de Bourgogne 54500 Vandoeuvres les Nancy - Programme et inscription
  • 8,9 et 10 septembre 2017 : 23e Université d’été de la CSMF

INTERFIMO

SCAMED