CSMF Actu du 15 décembre 2015

CSMF Actu du 15 décembre 2017

Rendez-vous le 20 décembre pour la prochaine de Planète Médecins sur la télémédecine

Planète Médecins, le rendez-vous mensuel interactif de la CSMF, revient le mercredi 20 décembre à 19h30 en direct sur Fréquence M et aura pour thème « Télémédecine : aujourd’hui et demain ».

Le déploiement de l’e-santé s’annonce comme un défi majeur dans les années à venir tant pour la médecine libérale que pour les patients. L’utilisation de nouvelles technologies faciliterait non seulement les conditions d’exercice, en favorisant la coordination et la transmission des informations en médecine de ville, mais améliorerait aussi l’accès aux soins, en particulier dans les zones sous dotées. Or, de nombreux freins à l’essor de la télémédecine et des téléconsultations demeurent, notamment la fracture numérique et le manque de moyens alloués dans ce domaine.

Pour en parler, le Dr Jean-Paul Ortiz recevra en plateau les Drs Patrick Gasser, médecin gastro-entérologue à Nantes et président de l’UMESPE-CSMF, et Sophie Siegrist, médecin généraliste en Moselle. Ensemble, ils feront un état des lieux des dispositifs existants et de ceux qui restent encore à inventer, tout en abordant les différents aspects du sujet, qu’ils soient de nature technologique, organisationnel, éthique ou financier.

L’émission sera illustrée par les témoignages des Drs Pascal Meyvaert, médecin généraliste à Gerstheim, et Claire Geoffray, médecin dermatologue à Paris.

Pendant le direct, vous avez la possibilité d’interagir avec le plateau via le tchat de l’émission ou de réagir en direct sur Twitter avec le hashtag #PlanèteMédecins.

En savoir plus

Rapport sur les déserts médicaux : le Cese manque la cible

Cette semaine, le Conseil économique, social et environnemental (Cese) a rendu public un projet d’avis sur les déserts médicaux. Si certaines recommandations vont dans le bon sens, celles relatives à la régulation de l’installation et au conventionnement sélectif témoignent d’un retour en arrière. Alors que la démographie médicale décline, préconiser la mise en place d’un conventionnement sélectif dans les zones sur-denses relève tout simplement d’un non-sens. Aujourd’hui, il n’y a pas de zones sur-denses quelle que soit la spécialité. Un tel dispositif pousserait les jeunes médecins libéraux à s’installer hors convention, ce qui conduirait à la mise en place d’une médecine à deux vitesses. La médecine déconventionnée est celle réservée aux Français les plus fortunés.

Pour la CSMF, il est temps d’évaluer réellement la portée des mesures incitatives à l’installation, qui portent déjà leurs fruits. La coercition – brandie faussement comme la solution miracle qui résorberait les déserts médicaux – produirait l’effet contraire à celui escompté.

En savoir plus

Initiative hospitalière à Wasquehal (59) : « une agression délibérée envers les libéraux »

Les épisodes de Maubeuge (59) et de Grigny (91) n’auront pas suffi. Voilà que le CH de Roubaix s’y met aussi en ouvrant, à son tour, un cabinet de consultations spécialisées avancées à Wasquehal, près de Lille. Celui-ci accueille trois chirurgiens urologues, un néphrologue, un endocrinologue et un chirurgien plastique et esthétique qui assurent, en alternance, une demi-journée de rendez-vous.

Cette initiative n’a pas manqué de faire bondir les médecins libéraux ! Pour le Dr Philippe Chazelle, président de l’URPS médecins libéraux des Hauts-de-France, cette opération a été décidée « sans concertation avec les libéraux », d’autant que celle-ci ne répond à aucun besoin de santé publique. Rien que dans les environs de Wasquehal, « il y a 350 spécialistes libéraux et hospitaliers », précise le Dr Chazelle, syndiqué à la CSMF, au Quotidien du Médecin. Et d’ajouter : « On a l'impression que c'est une agression délibérée envers les libéraux, voire une demande politique ». Sûr que les libéraux n’en resteront pas là !

Avec son cabinet de consultation éphémère, Pontarlier innove

Pour lutter contre la pénurie médicale, les médecins libéraux se mobilisent et innovent dans les territoires. Ainsi, depuis octobre dernier, un cabinet de consultation d’un tout nouveau genre a vu le jour dans la commune de Pontarlier (25). Destiné à fonctionner jusqu’à l’ouverture d’une maison de santé à la mi-2019, il accueille aujourd’hui des médecins généralistes volontaires du département – retraités ou non – qui assurent, chacun à leur tour et à raison d’un jour par semaine, des consultations.

Ce modèle inédit remporte déjà un franc succès comme en témoigne le Dr Stéphane Attal, médecin généraliste CSMF impliqué dans l’opération, auprès du Quotidien du Médecin : « Nous réalisons entre 40 et 50 consultations par jour, ce qui représente 1 100 consultations sur le premier mois d’activité ». Le succès est tel que le maire de la commune envisage de renforcer le dispositif.

Suppression du RSI : la CSMF reste sur ses gardes

A partir du mois de janvier et pendant deux ans, le Régime Social des Indépendants (RSI) devrait être progressivement intégré au régime général des salariés. Si la direction de la Sécurité sociale a assuré cette semaine que la suppression du RSI se ferait « sans bouleversement » pour les professions libérales, la CSMF veillera à ce que cette réforme n’entraîne pas une augmentation des charges pour les médecins exerçant en secteur 2, augmentation qui pénaliserait autant les professionnels de santé que les patients.

Délais de conservation des documents professionnels : faites le point

En vue de la nouvelle année, vous avez peut-être envie de faire le tri dans vos papiers. Savez-vous, par exemple, que le délai de préservation de vos avis d’imposition s’élève à 6 ans ? Qu’il vous faut conserver vos talons de chèques ou les bulletins de paie de votre personnel au moins 5 ans ? Documents relatifs à la gestion du personnel, à la comptabilité, aux assurances professionnelles, etc. : avant de tout jeter, faites le point sur la durée de conservation de vos différents papiers.

En savoir plus

Agenda
  • Mercredi 20 décembre : « Télémédecine : aujourd’hui et demain », émission de Planète Médecins, diffusée à partir de 19h30, sur le site de Fréquence M
Suivez toute l’actu de la CSMF

Facebook

Twitter

www.csmf.org

INTERFIMO