CSMF Actu du 13 octobre 2017

CSMF Actu du 13 octobre 2017

Accès territorial aux soins : un plan à élargir

La CSMF a écouté attentivement les annonces faites aujourd’hui par le Premier ministre pour renforcer l’accès aux soins dans les territoires et se félicite de voir que ses propositions ont été largement reprises, par exemple sur la découverte de l’exercice libéral en zones sous-denses.

Membre de la délégation accompagnant M. Philippe et Mme Buzyn, le président Jean-Paul Ortiz a regretté l'absence d'aides financières en zones sous-dotées pour les médecins spécialistes, qui commencent eux aussi à manquer.

La CSMF déplore que les aides se concentrent principalement sur les maisons de santé : toutes les formes de regroupements des médecins doivent être encouragées et facilitées. Elle demande également que les médecins libéraux puissent bénéficier des crédits du fonds d’intervention régional (FIR) pour s’équiper de matériel permettant la téléconsultation.

En savoir plus

Haute Autorité de Santé : la médecine libérale totalement exclue

L’Elysée a proposé de nommer une professeure d’université-praticien hospitalier à la présidence de la Haute Autorité de Santé (HAS). Alors que la CSMF s’était déjà émue de l’absence de représentant de la médecine de ville au sein de la composition de la HAS, voilà que le nouveau gouvernement – qui avait promis du renouveau - s’inscrit dans les pas du précédent quinquennat.

Comment la HAS pourrait-elle œuvrer à l’efficience de notre système de santé en mettant à l’écart l’un de ces pivots essentiels, la médecine libérale ? On nous avait promis la « R-évolution », mais on fait dans la « Continuation ».

En savoir plus

Démographie médicale : des disparités de plus en plus fortes

Si la France n’a jamais compté autant de médecins (215 862 exercent en activité régulière au 1er janvier 2017), le portrait socio-démographique de la profession est très contrasté en fonction des spécialités et des zones géographiques.

Le nombre de médecins spécialistes a augmenté de 7,2% depuis 2007 tandis que celui de généralistes a diminué de 9,1%. La féminisation et le vieillissement de la profession se poursuivent : 47% des médecins en 2017 sont des femmes, contre 38% en 2007 ; 28% des médecins en activité ont 60 ans et plus, et un peu plus de 20% des médecins retraités sont en cumul emploi-retraite.

La CSMF tire la sonnette d’alarme sur la crise de la médecine libérale : l’exercice libéral exclusif a diminué de 10% (84 738 médecins) au profit de l’exercice salarié, devenu majoritaire et comptant 91 851 praticiens (66% à l’hôpital). En parallèle, l’exercice mixte est de plus en plus plébiscité (+9,7%).

Les faibles densités médicales se retrouvent dans les territoires les plus défavorisés en termes socio-économiques et de prestations de service : prévalence des maladies chroniques, populations âgées, revenus les plus faibles, faible couverture numérique, etc.

Consulter l’atlas de la démographie médicale du CNOM

La FNMR investit la télé pour Octobre rose

La Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) communique jusqu’au 15 octobre par le biais d’un spot TV et d’une campagne d’affichage à l’occasion d’Octobre rose, affirmant ainsi son soutien à la ministre de la santé dans son action pour la prévention et le dépistage du cancer du sein.

Les médecins radiologues libéraux, qui assurent 80% du dépistage organisé du cancer du sein, constatent que le taux de dépistage stagne voire recule dans certaines régions. Pourtant, 9 fois sur 10, un cancer du sein dépisté précocement améliore l’espérance et la qualité de vie des femmes.

En savoir plus

Accès partiel : le CNPS et l’UNPS saluent la décision de Commission des Affaires sociales du Sénat de supprimer l’accès partiel pour les professions de santé

Le CNPS et l’UNPS ont fait part de leur satisfaction suite à la décision des sénateurs de la Commission des Affaires sociales de supprimer l’accès partiel pour les professions de santé.

Le CNPS estime que la surtransposition de la directive européenne Qualification par le précédent gouvernement était une erreur. Ces dispositions ouvriraient la voie à une déqualification des professions de santé, en totale contradiction avec l’exigence nécessaire de sécurité et de qualité des soins, et feraient courir des risques aux patients.

L’UNPS dénonce une mise en œuvre totalement impréparée par le Ministère de la Santé et l’Assurance Maladie, et déplore ne pas être concertée sur l’actuel projet de décret, malgré ses multiples demandes.

Les deux organisations appellent les parlementaires à voter la suppression de l’accès partiel pour les professions de santé afin de garantir la qualité des soins.

Consulter le communiqué du CNPS

Consulter le communiqué de l’UNPS

Risque des professionnels de santé : des sinistres et des condamnations en hausse en 2016

D'après le rapport annuel de la MACSF-Le Sou Médical publié mardi, les professionnels de santé ont été davantage mis en cause par leurs patients en 2016 que l’année précédente.

Le nombre de déclarations de sinistre reçues par l’assureur a augmenté de 8,7%. En 2016, le taux de sinistralité, toutes spécialités et tous modes d'exercice confondus, a grimpé à 0,99 %, contre 0,91 % en 2015. Chez les médecins, il est passé de 1,49 % en 2015 à 1,63 % en 2016.

Les affaires portées devant une juridiction civile ont débouché sur une condamnation dans 66 % des cas en 2016, contre 59 % en 2015. Les avis rendus par les commissions de conciliation et d'indemnisation (CCI) ont été plus nombreux que les décisions de justice, signe selon Nicolas Gombault, directeur général délégué du groupe MACSF, que « les demandeurs sont de mieux en mieux conseillés ».

Soirées « Gestion du cabinet médical » en régions : à vos agendas !

Actualités fiscales, gestion administrative et comptable, etc. : maîtrisez la gestion de votre cabinet médical sur le bout des doigts en vous inscrivant à l’une de nos rencontres en régions.

Le prochain rendez-vous de la CSMF aura lieu à Amiens (le mercredi 18 octobre). Intéressé(e) ? Nos capacités d’accueil étant limitées, réservez vite votre place en ligne.

Consulter le programme et s’inscrire à l’une des sessions

Agenda

Mercredi 18 octobre : Soirée CSMF « gestion du cabinet médical, de l’installation à la retraite » à Amiens - Espace Santé, 1 bis rue Maurice Ravel, 80 000 Amiens –Inscription et programme

Mercredi 26 octobre : 4e numéro de Planète Médecins, diffusé à 19h30 sur le site de Fréquence M : « La retraite du médecin libéral »

Samedi 25 novembre : Etats Généraux de la Médecine Spécialisée, organisés par l’UMESPE-CSMF – Maison de la Chimie, 28 rue Saint-Dominique, 75 007 Paris – Inscription

1er et 2 décembre : Les Automnales du DPC au Novotel Paris Est, 1 avenue de la République, à Bagnolet

Découvrez le calendrier complet des prochaines soirées CSMF « gestion du cabinet médical, de l’installation à la retraite »

Suivez toute l’actu de la CSMF

Facebook

Twitter

www.csmf.org

INTERFIMO