CSMF Actu du 09 octobre 2015

CSMF Actu du 09 octobre 2015

Non à la loi de santé : la CSMF reste sur ses gardes et continue le combat

Les sénateurs ont voté le projet de loi de santé le 6 octobre dernier en supprimant quelques dispositions emblématiques comme le tiers payant généralisé. Mais c'est encore très insuffisant pour la CSMF. De plus, ils ont adopté des dispositions néfastes pour les médecins libéraux, en particulier sur la liberté d'installation. Le texte issu du Sénat fera l'objet d'une commission mixte paritaire, composée de sept députés et sept sénateurs, qui essaiera de dégager un compromis entre les deux textes. En cas d'échec probable, l'Assemblée nationale aura le dernier mot. La CSMF promet aux députés des moments difficiles s'ils imposent le tiers-payant généralisé qui est une fausse mesure sociale, ou le conventionnement sélectif qui va à l'encontre des principes et des fondements de la médecine libérale. La CSMF appelle à un grand mouvement unitaire de protestation de tous les médecins, de toutes spécialités et toutes sensibilités.

Lire le communiqué de la CSMF

PLFSS 2016 : la CSMF réclame pour la médecine libérale de vrais moyens à la hauteur des enjeux

La CSMF est une nouvelle fois très inquiète suite à la présentation du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2016 en Conseil des ministres le 7 octobre. Le taux d'évolution de l'ONDAM est fixé à +1,75%. Alors que le déploiement du virage ambulatoire est présenté comme un axe majeur du plan d'économies, ce projet de loi ne répond pas aux enjeux et objectifs que la ministre de la santé prétend donner pour atteindre l'équilibre des comptes sociaux. La CSMF déplore que l'ONDAM 2016 pour les soins de ville, fixé à 1,70%, ne donne pas les moyens à la médecine libérale d'assurer les missions qu'on veut lui confier, et n'acceptera jamais un désengagement de l'Assurance Maladie pour la prise en charge partielle des cotisations sociales des médecins conventionnés du secteur 1, base du contrat conventionnel. Cet ONDAM ne laisse aucune perspective pour la négociation de la convention en 2016.

Lire le communiqué de la CSMF

PLFSS 2016 : l’UMESPE/CSMF appelle à sauver la médecine libérale

L’UMESPE/CSMF dénonce l’ensemble des propositions du projet de loi de financement de la Sécurité sociale qui vise à remplacer la médecine libérale par une médecine ambulatoire étatisée et normative. Une nouvelle fois, les financements sont consacrés à l’hôpital public, au détriment de la médecine et chirurgie ambulatoires, malgré les déclarations sur le « virage ambulatoire » tant attendu. L’UMESPE/CSMF dénonce aussi les « contrats de coopération » qui vont conduire à des rémunérations hors forfait et des transferts de compétences vers des paramédicaux, sans consultation et aval des médecins spécialistes. Le PLFSS 2016 renforce le pouvoir donné aux administratifs des établissements de soins, excluant de facto les praticiens. L’UMESPE/CSMF rejette donc totalement ce projet de loi sans ambition et résolument antilibéral.

Lire le communiqué de l’UMESPE/CSMF

L’UNOF-CSMF appelle les médecins généralistes de chaque département à se réunir en Assemblées Générales

L'UNOF-CSMF dénonce les conditions exécrables dans lesquelles les médecins généralistes exercent leur métier. Alors qu'ils sont passionnés et qu'ils font tout pour prendre en charge leurs patients du mieux possible, les médecins généralistes libéraux en ont assez d'être écrasés par des tâches administratives toujours plus lourdes, au détriment du temps médical. Surtout, ils ne supportent plus le harcèlement des caisses d'Assurance Maladie qui s'acharnent sur eux pour leurs prescriptions d'arrêts maladie ou de médicaments non substituables, voire de médicaments hypolipémiants. L'UNOF-CSMF s'insurge contre la politique de santé du gouvernement et de la CNAM, déconnectés de la réalité du terrain, et appelle tous les médecins généralistes libéraux à se mobiliser, se réunir dans chaque département et définir les modalités de futures actions unitaires pour sauver la médecine généraliste libérale.

Lire le communiqué de l'UNOF-CSMF

70 ans de la Sécurité sociale : un drôle d’anniversaire…

La Sécurité sociale a fêté ses 70 ans en grande pompe le 6 octobre dernier, en présence notamment du Président de la République et de la Ministre de la Santé. Le Président a vanté ses réformes et rappelé que le déficit de la Sécurité sociale est passé de « 30 milliards d'euros en 2010 » à 12,8 milliards d'euros en 2015. Mais alors que celui de l'Assurance Maladie s'aggrave d'année en année, cela n'a pas empêché le chef de l'Etat de défendre la mise en place du tiers payant généralisé, mesure contre laquelle se battent les médecins libéraux depuis plus d'un an. C'est donc un bien drôle d'anniversaire pour l'institution dans un contexte de mécontentement et de mouvements des médecins libéraux contre la loi de santé du gouvernement. Hasard du calendrier, le Sénat a voté au même moment cette loi en supprimant la mesure emblématique du tiers payant généralisé... qui devrait réapparaître dans les prochaines moutures du texte.

Appel à projet thématique 2015 de Fondation MACSF : « le processus partagé de décision patient-soignant »

La Fondation MACSF, créée en 2004, a pour objet exclusif le soutien des démarches qui contribuent à l'amélioration de la relation entre patients et soignants dans sa dimension communication, et traduit la volonté du groupe MACSF d'accompagner les professionnels de la santé dans toutes les facettes de leurs métiers. Une fois par an, elle enrichit et diversifie le soutien qu'elle apporte en mettant en place un projet thématique.

L'édition 2015 porte sur le thème « processus partagé de décision patient-soignant ». Les équipes médicales et paramédicales des établissements de santé ainsi que les organisations professionnelles de libéraux, médecins et paramédicaux, ayant réalisé des process, démarches, actions, et/ou supports de mise en place de processus sont appelées à candidater.

Début décembre 2015, la Fondation sélectionnera au maximum 5 de ces initiatives et valorisera chacune à hauteur de 5000€. Elle consacrera aussi 5000€ pour promouvoir ces projets à l'échelon régional et national.

Candidature à déposer en ligne avant le 30 octobre 2015 minuit sur la page dédiée de MACSF.fr

Agenda

  • 12 octobre 2015 : Elections aux URPS (date limite du vote par correspondance)
  • 16 octobre 2015 : résultats des élections aux URPS
  • 27 octobre (à confirmer) : réunion de la Commission Mixte Paritaire
  • 9 novembre (à confirmer) : examen du texte en Commission des Affaires Sociales de l’Assemblée nationale
  • à partir du 17 novembre (à confirmer) : nouvelle lecture du texte à l’Assemblée nationale
Suivez toute l’actu de la CSMF

Facebook

Twitter

Nos communiqués de presse

INTERFIMO

SCAMED