CSMF Actu du 10 avril 2020

CSMF Actu du 10 avril 2020

Elargissement de la téléconsultation

La CSMF se préoccupe de l’accès aux soins pour tous les patients, y compris les plus âgés et les plus fragiles, dans cette épidémie de Covid-19. C’est pourquoi elle avait demandé à l’Assurance Maladie d’élargir les critères de téléconsultation de façon dérogatoire pour continuer à suivre les patients chroniques en cette période de confinement.

Elle a obtenu satisfaction puisque la consultation par téléphone, en l’absence de possibilité de vidéo-échange, sera possible pour les patients de plus de 70 ans, pour les patients atteints d’une pathologie chronique (ALD) ou pour les patients résidant en zones blanches.

Il sera également possible de faire des consultations complexes, ou des avis ponctuels de consultants en téléconsultation de façon dérogatoire. Voilà une victoire pour améliorer le bon suivi des patients.

En savoir plus

 

Jeunes médecins et médecins en cumul emploi-retraite : les soutenir pour l’après Covid-19

La crise sanitaire sans précédent du COVID-19 entraine une crise économique jamais rencontrée par les médecins libéraux, qui font néanmoins front avec courage malgré les extrêmes difficultés. Mais cette situation pourrait être rédhibitoire pour les plus jeunes et les plus âgés des médecins libéraux pour des raisons spécifiques :

  • Les plus âgés en cumul emploi-retraite, qui représentent 15% des médecins libéraux en activité, courent un risque à la fois physique (car très exposés au virus) et financier (baisse d’activité du fait de la déprogrammation des soins ou du confinement). ;
  • Les plus jeunes confrères pourraient se détourner de l’exercice libéral à cause de la crise et la baisse de leurs revenus.

La CSMF appelle la CNAM à avoir une démarche particulière d’accompagnement et de soutien pour ces deux catégories de médecins indispensables à un accès aux soins partout pour les Français.

En savoir plus

 

Communiqué intersyndical : Tests sérologiques et stratégie de déconfinement

La CSMF, Les Spécialistes CSMF et Les Généralistes CSMF, en soutien du SJBM (syndicat des jeunes biologistes médicaux) et du SNMB (Syndicat national des médecins biologistes) alertent sur le fait que les tests sérologiques dont tout le monde parle actuellement sont des tests qui, pour le moment, n’ont que le marquage CE obligatoire en Europe pour être commercialisés mais qui n’est en aucun cas un gage de qualité.

Pour être utilisés par les laboratoires de biologie médicale, il est indispensable et impératif que l’ensemble de ces réactifs soient validés auparavant par les instances scientifiques françaises dont la Haute Autorité de Santé (HAS) et les Centres Nationaux de Référence (CNR).

Les biologistes médicaux sont prêts à tester toute la population et à réaliser des « certificats d’immunité » dès que les performances, le statut immunitaire et la stratégie de dépistage auront été définis.

Face à ces enjeux, les biologistes médicaux et l’ensemble des spécialités médicales proposent aux autorités une concertation urgente afin d’apporter tous les éléments pour définir l’algorithme de déconfinement progressif en lien avec les tests sérologiques.

En savoir plus

 

Pour la médecine spécialisée libérale : deux urgences

Devant les conséquences à long terme de l’épidémie de Covid-19, les médecins spécialistes de la CSMF travaillent déjà à la révolution de la médecine libérale spécialisée. L’innovation et l’expertise technique et organisationnelle seront les deux piliers de ce nouvel édifice qu’il nous faudra rapidement construire.

Pour réussir ce formidable challenge, l’État doit d’ores et déjà investir massivement dans la médecine libérale spécialisée.

  1. La première urgence consiste à investir massivement dans l’innovation et l’expertise, pour adapter nos entreprises médicales libérales aux nouveaux défis auxquels nous serons à l’avenir confrontés, car la sécurité sanitaire sera une priorité sociétale ;
  2. La deuxième urgence consiste à sauver nos entreprises médicales, sous-utilisées actuellement à cause des soins déprogrammés pour raison de COVID-19.

Nous demandons solennellement au Ministre de la Santé et à la CNAM de répondre favorablement à nos demandes.

En savoir plus

 

Covid-19 : toutes les infos sur www.csmf.org

La CSMF a obtenu auprès de la CNAM, de manière dérogatoire, pendant la période Covid-19, possibilité de coter les téléconsultations et consultations complexes (pour les spécialistes hors médecine générale) :

  • APC (50€) et APY (62,50€) si acte de consultant :

-          en cotant APC ou APY en utilisant le code EXO DIV 3 pour faire bénéficier le patient du 100% intégral

-          en cotant APC ou APY et en vous faisant régler directement par le patient

Si la consultation est effectuée dans les 48H à la demande du médecin traitant et à tarif opposable, ajout de la MCU (15€). Pas d’autres majorations d’urgence.

  • Les consultations complexes (pas les très complexes)

Pour les consultations simples, mêmes majorations qu’en présentiel, y compris MCE (endocrino) et MPA versée par la Caisse si patient > 80 ans

Par ailleurs, en raison de la période Covid-19, plusieurs obligations fiscales ont été assouplies pour la date du paiement : impôt sur les revenus, impôt sur les sociétés (IS), taxe sur les salaires, impôts locaux (CFE et taxe foncière) et TVA.

Enfin, depuis le 6 avril, les personnes qui cohabitent avec une personne vulnérable peuvent bénéficier d'un arrêt de travail, en l'absence de solution de télétravail, ceci afin de protéger leur proche. Selon une fiche publiée par la Direction générale de la Santé, le proche peut « solliciter son médecin traitant ou un médecin de ville, qui pourra prescrire un arrêt de travail s’il l’estime nécessaire. L’arrêt peut être prescrit jusqu’au 15 avril et est renouvelable tant que les consignes sanitaires sont maintenues ».

Suivre les informations mise à jour sur le site de la CSMF :

COVID-19 : URSSAF, IMPOTS, INDEMNITES JOURNALIERES…

COVID-19 : GESTION DES SALARIES

COVID-19 : GESTION DES PATIENTS

 

Ouvrons pour de bon la téléexpertise !

Depuis le 10 février 2019, la téléexpertise permet à tout médecin de solliciter l’avis expertal d’un confrère face à une situation médicale donnée, par la transmission numérique d’éléments médicaux, et d’assurer ainsi un suivi rapide et coordonné des patients. Mais ce dispositif a été peu utilisé.

Pour encourager le recours à la téléexpertise, Les Spécialistes-CSMF demandent à l'Assurance Maladie :

  • d’étendre la téléexpertise à tous les patients alors qu’elle est aujourd’hui limitée aux patients en ALD, en EHPAD ou résidant en zones sous denses ;
  • de revoir les tarifications proposées en créant, entre autre, un troisième niveau de téléexpertise ;
  • d’appuyer auprès des éditeurs de logiciels et des acteurs de téléconsultations nos demandes pour réaliser de façon simple et sécurisée la téléexpertise et sa facturation.

En savoir plus

 

Distribution des masques : les Libéraux de santé dénoncent une gestion inefficace

Les syndicats de professionnels libéraux de santé, leurs intersyndicales, CNPS et FFPS, dénoncent une gestion inefficace du stock et de la livraison des masques par l’État.

En plus d’exposer les soignants libéraux et leurs personnels à la contamination et d’en faire, malgré eux, des vecteurs de la maladie, cette situation pèse sur l’activité de nombreux professionnels de santé libéraux.

D’un point de vue sanitaire, les syndicats de professionnels libéraux de santé tirent la sonnette d’alarme : la situation est explosive ! La pandémie actuelle ne doit pas se traduire à la fois par le sacrifice de la santé des soignants libéraux et l’abandon des patients non Covid-19.

Il est vital de livrer du matériel de protection à tous les professionnels de santé libéraux.

En savoir plus

 

Médecins Libéraux Coronavirus : à vos témoignages !

La CSMF a lancé il y a trois semaines l’opération « Médecins Libéraux Coronavirus » parce que les médecins libéraux ont plus que jamais besoin d’être écoutés, aidés et valorisés.

La page Facebook et le compte Twitter dédiés sont ouverts aux médecins mais aussi à l’ensemble des Français pour que ces derniers se rendent compte du travail et des risques que prennent les médecins.

Nous comptons sur votre participation ! N’hésitez pas à faire part de vos remarques et témoignages en écrivant à : contact@medecins-liberaux-coronavirus.org

 

Agenda :
  • 4,5 et 6 septembre 2020 : 26e Université d’été de la CSMF à Antibes Juan-les-Pins
Suivez toute l’actu de la CSMF :

Facebook

Twitter

YouTube

www.csmf.org

 

 
Vendredi, 10 avril, 2020