CSMF Actu du 24 janvier 2020

CSMF Actu du 24 janvier 2020

RENDEZ-VOUS avec UNIVERS MEDECINS le 29 janvier : Intelligence artificielle et éthique

Votre émission mensuelle revient le mercredi 29 janvier à 19h30 sur Fréquence Médicale avec un sujet qui fait beaucoup parler : l’intelligence artificielle.

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle ? En quoi va-t-elle changer l’exercice du métier de médecin ? Jusqu’où pourra-t-on aller ?

Le Dr Ortiz et ses invités, David Gruson, fondateur d’Ethik-IA et directeur de programme santé du Groupe Jouve, et Jacques Lucas, président de l’Agence du numérique en santé, feront le point sur les questions éthiques que l’intelligence artificielle pose.

Les caméras d’Univers Médecins iront à la rencontre de Julie Caron, directrice scientifique d’Evolutis DPC, qui met en place des programmes de formation spécifiques à l’intelligence artificielle.

Pour réagir à l’émission sur Twitter : #UniversMédecins

En savoir plus
 

Retraite Universelle : La désinformation le dispute à la mauvaise foi !

Alors que la réforme des retraites est au cœur des débats depuis des mois, beaucoup d’informations contradictoires circulent, source de confusion. La CSMF a décidé de rétablir certains faits :

  • Cette réforme des retraites est imposée par le pouvoir politique. Les médecins libéraux ne l’ont ni choisie, ni demandée.
  • Le régime de retraite des médecins libéraux est spécifique à notre profession, jamais déficitaire, géré de façon autonome par la profession, et qui a su constituer des réserves afin de prévenir les aléas du creux démographique dont la fin est prévue vers 2030.
  • Non, vous n’allez pas cotiser plus ! 
  • En simplifiant (beaucoup !!!), votre taux de cotisation actuel est de 36.02% et va chuter à 28.12% (sur la 1ère tranche, jusqu’à 40 000€) avec le RU.
  • Donc mécaniquement votre pension va diminuer (2000€ brut/mois versus 2645€ brut actuellement). 
  • Un dispositif très technique a été obtenu : cette réduction de pension sera limitée en partie par une baisse de la cotisation CSG reportée sur celle de la retraite.
  • La CSMF défend depuis mai 2019 l’idée d’un régime complémentaire obligatoire par répartition provisionné, en maintenant le niveau actuel de cotisations à l’identique. 
  • L’objectif est de maintenir notre niveau actuel de cotisations pour maintenir notre niveau actuel de prestations.
      ROSP et Forfaits structure : Déclarez les indicateurs jusqu’au 2 février

      Vous avez jusqu'au dimanche 2 février 2020 minuit pour saisir sur amelipro (ou via un formulaire à adresser à votre caisse primaire) les indicateurs déclaratifs de la ROSP clinique et ceux des deux volets du forfait structure afin de toucher les rémunérations correspondantes.

      Concernant le forfait structure, quelques nouveautés :

      • L’un des deux indicateurs automatisés du premier volet est de disposer a minima de la version 1.40 addendum 6 du cahier des charges SESAM-Vitale (qui met par défaut le réglage tiers payant pour l'ACS, la maternité et les ALD).

      • Il y a 6 indicateurs au lieu de 4 dans le second volet. En plus des anciens items, deux nouveaux indicateurs portent sur les équipements permettant la réalisation de téléconsultations et l’acquisition d'équipements médicaux connectés.

      Les indicateurs concernant la ROSP clinique n'ont pas été modifiés. Celle-ci comporte 29 indicateurs dont 4 déclaratifs. Pour la ROSP du médecin traitant de l'enfant (généralistes ou pédiatres), 3 indicateurs sur 10 sont déclaratifs.

      En avril et mai 2020 auront lieu les versements des rémunérations au titre de la ROSP 2019.

      En savoir plus

       

      Soins non programmés : 8 médecins sur 10 s’organisent pour les prendre en charge

      D’après le Panel d’observation des pratiques et conditions d’exercice en médecine générale, en 2019, Les demandes de soins pour le jour même ou le lendemain représentent plus de 30 % de l’activité d’une semaine ordinaire pour 4 médecins généralistes sur 10.

      8 médecins généralistes sur 10 déclarent organiser leur activité afin de prendre en charge ces demandes quotidiennement, en proposant, par exemple, des plages de consultations sans rendez-vous.

      Mais seul 1 généraliste sur 4 peut répondre à la totalité des demandes, ce qui les oblige à faire des choix en priorisant les patients vulnérables : les enfants et les personnes âgées, ou ceux dont ils sont le médecin traitant. Plus d'un quart des généralistes renvoient les patients vers les urgences ou le Samu. Une solution particulièrement privilégiée par les médecins de plus de 60 ans.

      En savoir plus

       

      La CSMF demande une vraie revalorisation des consultations longues et complexes

      Lors d'une rencontre organisée mercredi par l'Association des journalistes de l'information sociale (Ajis), le directeur général de la Caisse nationale de l'assurance maladie (Cnam), Nicolas Revel, a évoqué plusieurs sujets d’actualité.

      Sur la question du service d’accès aux soins (SAS), auquel il est favorable, Nicolas Revel s'est montré ouvert à une négociation conventionnelle sur la rémunération des médecins libéraux qui participeraient à cette régulation conjointement avec le centre 15, et assuré qu'il n'était pas opposé à une valorisation des actes régulés effectués par les praticiens libéraux.

      Cependant, une majoration de 15 euros est pour lui excessive : « Je ne vois pas ce qui justifierait de valoriser à 40 euros une consultation, certes non programmée, comme ils en font déjà beaucoup, sur un patient qui n'est pas forcément toujours le plus lourd ou le plus compliqué, quand par ailleurs ils assurent des consultations programmées pour des patients polypathologiques en y consacrant 30 à 40 minutes qui, elles, sont valorisées 25 euros ».

      C’est bien le problème ! La lourdeur des patients atteints de plusieurs pathologies chroniques nécessite la création de consultations complexes mieux valorisées. La CSMF estime qu’il est indispensable d’aboutir sur une valeur de consultation hiérarchisée dans la prochaine convention.
       

      La CSMF facilite le quotidien de ses adhérents !

      Adhérer à la CSMF, c’est avoir accès à de nombreux avantages et services exclusifs :

      • Une aide juridique
      • Une information syndicale et professionnelle
      • Des guides pratiques sur la retraite, le remplacement, l’installation, l’exercice collectif, l’emploi dans les cabinets médicaux, les contentieux avec les Caisses…
      • Des prix avantageux chez les fournisseurs référencés à la centrale d’achats CAHPP
      • Des remises tout au long de l’année dans les hôtels du groupe Accor avec une Carte Accor Business Plus à prix spécial
      • Des tarifs avantageux sur des millions de vols secs avec Option Way
      • Des abonnements aux grands titres de la presse professionnelle à tarifs préférentiels
      • Des frais d’adhésion offerts pour toute inscription à une formation DPC ou FAF PM avec Evolutis DPC

      Et bien plus encore !

      Retrouvez tous les avantages adhérents sur le site de la CSMF ainsi que la liste des guides édités.

      Pour toute demande, vous pouvez contacter votre syndicat par email : csmf@csmf.org

      Agenda
      • 29 janvier : Univers Médecins, l’émission de la CSMF, sur Fréquence Médicale : Intelligence artificielle et éthique
      • Rénovation de la CSMF - Tour de France du président de la CSMF : 29 janvier à Metz, 30 janvier à Besançon, 6 février à Marseille, 11 février à Strasbourg, 13-15 février à Point-à-Pitre (Guadeloupe), 15-17 février à Fort-de-France (Martinique), 17-18 février à Cayenne (Guyane), 25 février à Toulouse, 26 février à Tours, 27 février à Montpellier, 3 mars à Reims, 4 mars à Le Havre, 5 mars à Rennes, 10 mars à Bordeaux
      • 5 et 6 Juin : Les Printemps du DPC à Paris
      • 4,5 et 6 septembre : 26e Université d’été de la CSMF Antibes Juan les Pins
      • 4 et 5 décembre : Les Automnales du DPC à Paris
        Suivez toute l’actu de la CSMF

        Facebook

        Twitter

        You Tube

        www.csmf.org

         

         

        Vendredi, 24 janvier, 2020