LA POLITIQUE DE SANTE EN 2017 : LES PRIORITES DE LA CSMF

Conférence de presse du Dr Jean-Paul ORTIZ, Président de la CSMF
Le 22 mars 2017

L’Assemblée Générale de la CSMF du 11 et 12 mars 2017 a été un temps fort de la Confédération, autour d’enjeux stratégiques et politiques extrêmement importants.

Cette assemblée générale, résolument tournée vers l’avenir, a défini la politique à venir de la CSMF sur deux axes principaux :

  • L’organisation et la place de la médecine libérale dans les territoires

  • Le financement des soins

Ces deux questions sont plus que jamais des priorités qui s’inscrivent dans l’actualité. La CSMF interpelle depuis octobre dernier les candidats à la Présidentielle, à travers son NEW DEAL, et force est de constater que son action n’a pas été vaine : la santé a fait irruption dans les débats et est devenu un thème dominant de la campagne présidentielle, ce qui est une première. Deux préoccupations majeures des Français se dégagent en matière de santé :

  • L’accès géographique aux soins

Les Français sont lucides et inquiets quant au manque croissant de médecins libéraux, toutes spécialités confondues, ce qui a des répercussions directes sur leur quotidien. Les distances et les délais pour voir un médecin libéral s’accroissent, la tendance à plébisciter des mesures coercitives pour l’installation des médecins libéraux aussi.

  • L’accès financier aux soins 

Bien que les reste à charge des ménages français reste l’un des plus bas d’Europe, autour de 8% contre 15% en Allemagne par exemple, certaines dépenses de santé augmentent vite : une part croissante de Français renonce à certains soins pour des raisons financières (optique, dentaire, audioprothèse, examens…). En réaction, les compléments d’honoraires sont moins admis, les prix des lunettes ou des soins dentaires moins acceptés.

Ces constats pourraient être révélateurs du début d’un certain « désamour » des Français avec la médecine libérale. Pourtant, ils restent fortement attachés à leurs médecins de proximité et attendent de leurs élus des solutions. C’est pourquoi la CSMF interpelle les candidats à la Présidentielle et porte un regard critique sur leurs propositions santé. Ils apportent souvent de mauvaises réponses à de vraies questions. Or, la CSMF porte un véritable projet politique, inscrit dans son ADN, pour répondre à ces problèmes et défendre une médecine libérale ET sociale. Sur tout le territoire.

Lire l'intégralité de la note de presse

Dr Jean-Paul Ortiz - Président
06 07 86 08 83
jp.ortiz@csmf.org

 

Mercredi, 22 mars, 2017