Non à la recertification

Le Premier ministre va annoncer à la Grande Conférence de Santé l’obligation d’une recertification placée sous la responsabilité du Conseil National de l’Ordre des Médecins.

La CSMF dénonce cette mesure contraignante qui ignore les efforts déjà consentis par les médecins libéraux en matière de formation et d’évaluation de leurs pratiques.

La CSMF réaffirme son attachement à une démarche de qualité des soins qui doit comporter nécessairement une mise à jour régulière des connaissances et une évaluation de la pratique médicale de chaque médecin.

La CSMF rappelle que les médecins sont déjà largement engagés dans cette démarche dans le cadre du Développement Professionnel Continu.

La CSMF réaffirme son engagement pour développer une médecine de qualité afin d’apporter à l’ensemble de la population française des soins performants et adéquats. Le rôle du Conseil National de l’Ordre des Médecins doit se limiter à l’enregistrement de l’accomplissement individuel de la démarche qualité.

Dr Jean-Paul Ortiz - Président 

06 07 86 08 83

jp.ortiz@csmf.org

Jeudi, 11 février, 2016