Communiqué Les Spécialistes CSMF : N’attendons pas un mois de plus…

« Il n’y a pas que le virus qui tue ! ». Ce message a été rappelé par Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée du 13 Avril 2020, ajoutant que « le renoncement aux soins et l’extrême solitude peuvent aussi être dangereux”.

Nous portons ce message depuis le début. Si nous devons respecter les mesures de confinement, cela ne doit pas se faire au détriment des soins nécessaires. Nous constatons aujourd’hui des situations médicales dramatiques liées au retard de la prise en charge.

Les Académies de Médecine et de Chirurgie préconisent une série de recommandations pour assurer au mieux la prise en charge des patients, si possible avec des circuits spécifiques Covid négatif.

Les Spécialistes CSMF demandent aux ARS et aux établissements de santé de prendre rapidement toutes les dispositions permettant une reprise progressive de l’activité des médecins libéraux, dans le respect des mesures barrières et afin d’assurer à chaque français les soins qui lui sont nécessaires.

Depuis un mois, nous avons observé, au sein des établissements de soins privés, une déprogrammation massive voulue par la pandémie à coronavirus. Or, comme l’a rappelé le Président de la République, il n’y a pas que le virus qui tue. Comme certains hôpitaux publics, nous devons reprendre progressivement notre activité de soins. Un mois supplémentaire d’inactivité aurait des conséquences médicales graves pour la santé de nombreux patients.

 

 

Docteur Franck DEVULDER

Président Les Spécialistes CSMF

 

 

 

Contact presse : Docteur Franck DEVULDER – 06.14.09.64.56

Mercredi, 15 avril, 2020