L’édito du Président

Jean Paul Ortiz Edito du président

Voter CSMF c’est choisir l’innovation, l’union et la coordination !

Avril 2021

Les élections aux URPS ont rendu leur verdict : la CSMF demeure le premier syndicat de médecins libéraux de France en voix et en sièges. Chez les Généralistes, la CSMF retrouve la 2ème place. Dans le collège des Spécialistes (malgré la scission de janvier 2020), la CSMF fait mieux que résister à l’alliance de deux autres syndicats.
C’est bien évidemment l’ensemble de ces résultats qui conforte la CSMF comme leader de la médecine libérale.

Pour mieux comprendre ces résultats, il faut tenir compte du contexte : une participation historiquement très basse (22,7 %), une balkanisation syndicale (8 syndicats) et une évolution de certains électeurs tentés par l’expérience de syndicat mono-catégoriels qui pourtant, à court terme, affaibliront les médecins libéraux.

Dans ce contexte la CSMF est le seul syndicat poly-catégoriel sur le podium et qui plus est à la 1ère place. Cette victoire, elle la doit évidemment à sa rénovation décidée en septembre 2020 lors de son Université d’été. Rénovation qu’elle a construit autour de l’innovation, de l’expertise et de la coordination. Cette rénovation sera accessible à tous les médecins libéraux dès la fin 2022, lorsque la CSMF leur fera bénéficier de tous ses nouveaux services qui leur permettront de pouvoir transformer leur exercice médical.

Notre rénovation est en marche, ces résultats montrent que nous avons fait le bon choix?

A la CSMF, notre histoire a un bel avenir.

Jean-Paul Ortiz
Président de la CSMF