Prélèvement à la source - Je suis salarié

Pour les salariés, l’impôt sera prélevé à la source par le tiers versant les revenus (employeur, particulier employeur, etc.) en fonction d’un taux de prélèvement calculé et transmis par l’administration fiscale. La mise en place du prélèvement sera automatique.

Etapes :

Mai 2018 : déclaration des revenus 2017
L’administration calcule le taux de prélèvement qui sera appliqué au salaire à partir de janvier 2019.

Eté 2018 : le taux de prélèvement sera indiqué sur l’avis d’imposition reçu.

Avant le 15 septembre 2018, via le service en ligne « gérer mon prélèvement à la source » : Possibilité d’opter, si le salarié est marié ou pacsé, pour un taux individualisé. Possibilité également d’opter pour la non-transmission de mon taux personnalisé à mon employeur qui appliquera dans ce cas un taux non personnalisé.

Automne 2018 : L’administration fiscale communiquera à l’employeur le taux de prélèvement.

Janvier 2019 : Application du taux de prélèvement sur le salaire : le prélèvement à la source sera automatique, et apparaîtra clairement sur la fiche de paie. Le taux de prélèvement sera actualisé en septembre 2019 pour tenir compte de la nouvelle situation, notamment en cas de variation de revenus.

Sur la fiche de paie, seront clairement indiqués le taux de prélèvement du salarié et le taux de prélèvement à la source, ainsi que le salaire avant et après le prélèvement à la source.

Le taux de prélèvement s’appliquera chaque mois au revenu perçu : si le revenu diminue, le montant du prélèvement diminuera dans la même proportion. Inversement, si le revenu augmente, le montant du prélèvement augmentera dans la même proportion. Le montant du prélèvement variera donc automatiquement en cours d’année en fonction de l’évolution des revenus.

En cas de changement de situation conduisant à une variation prévisible de l’impôt significative, il pourra être demandé une mise à jour en cours d’année du taux de prélèvement à la source. Le site impots.gouv.fr permettra à chaque contribuable de simuler la possibilité de modulation et d’en valider la demande auprès de l’administration fiscale.

En cas d’employeurs multiples, l’administration fiscale donnera aux employeurs le même taux de prélèvement, qui s’appliquera au salaire que chacun verse.

> Retourner au sommaire principal