Recertification : la CSMF force de propositions

Conférence de presse du Dr Jean-Paul ORTIZ, Président de la CSMF
Le 26 avril 2018

Accord des radiologues : la CSMF se félicite de cette victoire

La CSMF salue l’accord obtenu après de rudes négociations entre la Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) et l’Union nationale des caisses d’assurance maladie (UNCAM).

Cet accord historique est novateur pour deux principales raisons :

Tiers Payant généralisé : c’est toujours NON !

L’Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) vient de rendre son rapport d’étude sur la mise en place du tiers payant. Ce rapport confirme ce que la CSMF n’a cessé d’affirmer depuis 2015 :

Négociations conventionnelles : des avancées mais encore quelques blocages

Suite à la séance de négociations conventionnelles de ce jour, la CSMF se félicite de l’élargissement de la téléconsultation à tous les patients, et non plus seulement ceux en ALD, au 15 septembre 2018, au lieu du 1er janvier 2020 comme annoncé initialement.

Négociations conventionnelles : la CSMF rappelle ses priorités

A la veille de ce qui devrait être la dernière séance de négociations conventionnelles sur l’avenant télémédecine, la CSMF rappelle ses priorités pour donner des perspectives à la médecine libérale.

Négociations conventionnelles télémédecine : encore un effort !

La CSMF a participé à la séance de négociations conventionnelles de ce jour sur la télémédecine, enjeu majeur pour réorganiser l’exercice médical dans un contexte innovant.

La télémédecine doit :

Lille - mercredi 17 octobre 2018 "Gestion du cabinet médical : La traçabilité"

(sans espace)
(sans espace)

Mulhouse - mercredi 26 septembre 2018 - "Gestion du cabinet médical : La traçabilité"

(sans espace)
(sans espace)

Besançon - mardi 03 juillet 2018 - "Gestion du cabinet médical : La traçabilité"

(sans espace)
(sans espace)

Hausse des violences contre les médecins : combien de temps les pouvoirs publics vont-ils encore fermer les yeux ?

Selon une enquête Ipsos pour l’Ordre des Médecins publiée ce jour dans Le Parisien, la barre des 1000 médecins agressés en un an a été malheureusement franchie en 2017. Le nombre de déclarations d’agressions a doublé entre 2009 et 2017, passant de 512 à 1035. Si les médecins généralistes sont plus exposés (61% des déclarations ont été faites l’an passé par des généralistes), toutes les spécialités sont concernées. Les départements les plus touchés sont le Nord et les Bouches-du-Rhône.