Décès de Claude Maffioli : la CSMF en deuil

Le Dr Claude Maffioli, ancien président de la CSMF, est décédé ce lundi soir à l’âge de 76 ans, des suites d’une longue maladie. L’ensemble de la Confédération exprime son soutien et ses plus sincères condoléances à son épouse et à sa famille.

Santé dans les DOM : des injustices persistent

À l’occasion du voyage du Président de la République en Guyane, la CSMF attire l’attention des autorités sanitaires sur la situation particulière des départements d’outre-mer et tout particulièrement de la Guyane.

Mort du tiers payant généralisé : une victoire pour la CSMF

Enfin un premier acte pour retrouver la confiance des médecins libéraux. La ministre de la santé Agnès Buzyn a annoncé dimanche 22 octobre que l'engagement du Président de la République de rendre le tiers payant « généralisable », et non généralisé, serait tenu.

La recertification, affaire exclusive de la profession en exercice

Agnès Buzyn a annoncé la relance du chantier de la « recertification » des médecins, lors de son discours en ouverture du congrès annuel de l'Ordre national des médecins le 19 octobre. Le mot rappelle aux médecins libéraux de douloureux souvenirs, quand la CNAM voulait faire elle-même une « recertification » comme porte d’entrée du conventionnement !

Haute Autorité de Santé : la médecine libérale totalement exclue

Aucun médecin libéral ne siègera à la Haute Autorité de Santé. C’est l’amer constat de la CSMF suite à la nomination d’un professeur d’université-praticien hospitalier à la présidence de l’institution.

Accès territorial aux soins : un plan à élargir

La CSMF, présente ce matin à Châlus en Haute-Vienne, a écouté attentivement les annonces du Premier ministre pour renforcer l’accès aux soins dans les territoires.

Bordeaux - mercredi 13 décembre 2017 - "Gestion du cabinet médical"

(sans espace)
(sans espace)

Toulouse - mercredi 29 novembre 2017 - "Gestion du cabinet médical"

(sans espace)
(sans espace)

Reunion du 08 novembre 2017

Un ONDAM loin des enjeux de la médecine libérale

La CSMF a participé à la présentation des comptes de la Sécurité Sociale et constate que si l’ONDAM 2017, particulièrement contraint à 2,2%, a pu être tenu cette année, c’est grâce à la moindre hausse des dépenses de soins de ville de 1,8%, en particulier lié au blocage tarifaire des honoraires médicaux.