L'édito du Dr Jean-Paul Ortiz

Les Etats Généraux de la "Pertinence" des Médecins Spécialistes...

Edition du Médecin de France du 23 novembre 2018 

C’est devenu le traditionnel rendez-vous des médecins spécialistes organisé par Patrick Gasser, le Président des Spé-CSMF. Cette année, les États Généraux de la Médecine Spécialisée étaient consacrés à la pertinence, et ils furent de très bon niveau et d’une grande richesse.

La pertinence, un enjeu dont chacun sait qu’il reposera sur le développement de l’innovation, de l’expertise et de la performance. Trois thèmes, que chaque médecin intervenant aux différentes tables rondes veut faire siens, et comme l’a fort bien résumé Christine Kowalczyk, médecin généraliste et Présidente de l’URPS de l’Océan Indien, « ce qui se fait sans moi, se fait contre moi ! ».

L’innovation, l’expertise et la performance source d’efficacité que les médecins veulent piloter en étant entourés d’industriels, d’ingénieurs, de « start upper » mais aussi du réseau de la Santé et de l’État. Si la pertinence c’est viser juste, il faut donc entourer le médecin généraliste et spécialiste de tout ce qui peut l’aider à réussir son diagnostic et à pratiquer le meilleur acte. Cette équation pertinence = innovation + expertise + performance doit être imaginée sans tabou à condition que le médecin soit au coeur du système. Car il sera toujours le seul à pouvoir transgresser dans l’intérêt du patient.

Oui, la pertinence est un enjeu essentiel pour le patient, pour le médecin, mais aussi pour les comptes de la Sécurité Sociale.

Nous avons tous à y gagner.

Dr Jean-Paul ORTIZ
Président de la CSMF

Consulter les archives du Médecin de France.