CSMF Actu du 9 février 2018

CSMF Actu du 09 février 2018

REPLAY - Nicolas Revel fait le buzz sur Planète Médecins !

Plus de 15 000 vues en replay du dernier numéro de Planète Médecins, l’émission de la CSMF !

Le face-à-face entre Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF, et Nicolas Revel, directeur général de la CNAM, a été l’occasion d’aborder sans tabou tous les sujets d’actualité de la vie conventionnelle : télémédecine, télé-expertise, DMP, OPTAM, rémunération à l’acte ou au forfait, relation des médecins avec les caisses...

(Re)voir l’émission

Charte d’accès aux soins avec l’Etat : la CSMF attend aussi des moyens

L’appel à la « solidarité intergénérationnelle » lancé par la CSMF mi-janvier a abouti le 2 février à des propositions communes des syndicats médicaux séniors et jeunes pour répondre au mieux à la demande en soins pour tous et partout, tout en rappelant son attachement à la liberté d’installation.

Dans la foulée de cette démarche, lors de la première réunion du comité de pilotage du plan pour l'Accès aux soins du gouvernement, la CSMF et 24 organisations syndicales de professionnels de santé ont signé avec l'État une charte qui préserve la « liberté d'installation et l'indépendance des professionnels de santé », mais prévoit qu'ils s'engagent en contrepartie à assurer la continuité et la coordination des soins.

La CSMF salue l’engagement de la Ministre en faveur de la liberté d'installation des médecins et approuve cette charte qui implique non seulement les professionnels de santé mais aussi les élus et les institutionnels. Mais la Confédération reste vigilante et rappelle que toute cette bonne volonté doit s’accompagner aussi de moyens.

Négociations Accord-Cadre InterProfessionnel (ACIP) : la CSMF veille au grain

Trois ans après l'échec des discussions interprofessionnelles en 2014, l'Union nationale des caisses d'assurance-maladie (UNCAM) et l'Union nationale des professionnels de santé (UNPS), dont la CSMF fait partie, se sont réunies le 8 février pour entamer la négociation d'un nouvel accord-cadre interprofessionnel (ACIP).

Cet accord, conclu pour cinq ans, doit servir de cadre général pour favoriser la coordination libérale entre les professions de santé – médecins, chirurgiens-dentistes, sages-femmes, auxiliaires médicaux, biologistes, pharmaciens d'officine, transporteurs sanitaires...

Cet ACIP poursuit trois objectifs principaux : renforcer la coopération entre les libéraux de santé eux-mêmes et entre la ville et l'hôpital, favoriser la transition numérique en santé et simplifier les conditions d'exercice pour libérer du temps médical.

Vaccination : la Cour des comptes met les pieds dans le plat

Dans son rapport public annuel, la Cour des comptes consacre un chapitre entier à la politique vaccinale française et formule plusieurs recommandations pour restaurer la confiance des Français en la vaccination.

Les Sages de la rue Cambon préconisent ainsi de « revenir sur la suspension de l’obligation de vaccination contre la grippe des professionnels de santé ». Pour la CSMF, la vaccination du médecin relève d’une exigence déontologique. Se faire vacciner contre la grippe, quand on est soignant et en contact permanent avec les patients, relève de la responsabilité professionnelle, mais aussi du devoir et de l’éthique.

Quant à « ouvrir plus largement aux professionnels de santé autres que les professions médicales (infirmiers, pharmaciens) la possibilité de réaliser des vaccinations », la CSMF rappelle que ce n’est pas en multipliant les administrateurs de vaccins que la couverture vaccinale sera améliorée. Seule la prévention sera à même de faire reculer la défiance de la population à l’égard des vaccins. Et en matière de prévention, le médecin - de par sa connaissance fine du patient et les liens qu’il a su construire avec lui - reste l’acteur le mieux placé.

Accès partiel : les libéraux de santé engagent la bataille juridique

Alors que l’Assemblée Nationale votera l’accès partiel aux professions de santé en lecture définitive le 15 février, le CNPS, dont la CSMF fait partie, a fait le point aujourd’hui en conférence de presse sur le combat qu’il mène dans ce dossier.

Le CNPS voit dans l’accès partiel une machine à démanteler par bloc les métiers et compétences des professions réglementées de santé pour favoriser l’émergence d’une offre de soins « low cost », sous-qualifiée et surtout non identifiable par le patient.

En contestant les textes d’application devant le Conseil d’Etat et en sollicitant une interprétation auprès de la Cour de Justice européenne, les syndicats entendent aller au bout des procédures possibles afin de clarifier ce dossier.

En savoir plus

Bon plan : les avantages Adhérent de la CSMF

En adhérant à la CSMF, vous bénéficiez d’une multitude d’avantages, tels que :

  • des prix avantageux chez les fournisseurs référencés à la centrale d’achats CAHPP ;
  • des remises tout au long de l’année dans les hôtels du groupe Accor avec une Carte Accor Business Plus à prix spécial ;
  • des abonnements aux grands titres de la presse professionnels à tarifs préférentiels…

Mais la CSMF facilite aussi la vie de ses adhérents en leur proposant des services exclusifs : aide juridique, information syndicale et professionnelle, guides pratiques (sur la retraite, le remplacement, l’installation, etc.)…

En savoir plus sur les avantages Adhérent

Vous souhaitez adhérer à la CSMF ? Rejoignez-nous en un clic.

Adhérer en ligne

Agenda
  • 14, 15, 16 septembre 2018 : 24e Université d’été de la CSMF
Suivez toute l’actu de la CSMF

Facebook

Twitter

www.csmf.org

INTERFIMO