CSMF Actu du 12 février 2016

CSMF Actu du 12 février 2016

Les Assises de la Médecine Libérale : une journée historique !

Jeudi 11 février, les cinq syndicats médicaux représentatifs (CSMF, MG France, SML, FMF et Le Bloc) ont boycotté la Grande Conférence de Santé de Manuel Valls en organisant leurs propres Assises de la Médecine Libérale. 120 participants, tous syndicats confondus, ont participé à des ateliers thématiques pour réfléchir, ensemble, à l'avenir de la médecine libérale. Le fruit de ces ateliers, qui alimentera une plateforme commune de propositions en vue des prochaines négociations conventionnelles, sera rendu public vendredi 19 février.

A l'occasion de la conférence de presse organisée le jour même, les présidents des cinq syndicats ont interpellé le Premier Ministre en pointant l'absence de cohérence entre le discours et les actes - notamment pour le virage ambulatoire -, la perte d'attractivité de l'exercice libéral pour les jeunes, le manque de valorisation de la profession, la place non reconnue des médecins libéraux dans l'organisation du système de santé et le devenir en suspens de la chirurgie d'excellence.

A l'issue de cette journée, le Dr Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF, a souligné le caractère historique de l'événement : « Les syndicats ont appris à s'écouter et à dialoguer. C'est une magnifique réponse à la surdité du gouvernement. »

Consulter la liste des ateliers thématiques

La CSMF dit non à la recertification

Alors que Manuel Valls s'est déclaré favorable à un système obligatoire de recertification lors de la Conférence de santé, la CSMF rappelle que les médecins libéraux, en professionnels responsables, sont déjà largement engagés dans une démarche de qualité et d'amélioration continue des soins dans le cadre du Développement Professionnel Continu (DPC). L'obligation de recertification prôné par le Premier ministre nie les efforts déjà consentis par les médecins dans ce domaine.

En savoir plus

La CSMF Jeunes Médecins s’indigne de la couverture maternité discriminatoire

La Ministre de la Santé propose une couverture maternité uniquement aux consœurs médecins de secteur 1 ou ayant adhéré au Contrat d'Accès aux Soins.

Pour la CSMF Jeunes Médecins, cette mesure est discriminatoire. Une fois de plus, Marisol Touraine veut diviser pour mieux régner. La CSMF Jeunes Médecins interpelle la Ministre de la Santé sur cette inégalité faite aux femmes médecins.

En savoir plus

Désobéissance tarifaire : rejoignez le mouvement !

Pour la CSMF, le gel tarifaire des consultations, alors que les charges ne cessent d'augmenter et la nature des consultations d'évoluer, a assez duré ! C'est pourquoi le syndicat appelle, depuis le début du mois de janvier, l'ensemble des médecins à la « désobéissance tarifaire » et à utiliser largement le dépassement pour exigence (DE), variable en fonction des actes et de la situation du patient.

Pour informer votre patientèle du mouvement tarifaire, téléchargez notre affiche dédiée ICI.

Enquête de l’APVF sur le manque de médecins : la CSMF s’oppose à une régulation contrainte et forcée

Selon une enquête publiée par l'Association des petites villes de France (APVF), l'offre de soins dans les petites communes se fragilise face à la multiplication des départs en retraite et à la pénurie de successeurs. L'APVF propose la mise en place d'un système de régulation, à l'image de celui des infirmiers : l'installation d'un médecin dans les zones surdotées ne serait possible qu'en cas de départ d'un confrère. Elle défend également la mise en place de « territoires prioritaires » de santé et des mesures de soutien au financement de l'activité.

La CSMF a toujours été favorable aux mesures qui incitent et aident les médecins à s'installer dans des zones sous-dotées. Mais elle rappelle son opposition ferme à toute mesure coercitive à l'installation des médecins, fausse réponse au problème de l'équilibre de la répartition médicale sur les territoires.

Consulter l'enquête de l'APVF

SOS-CAISSES, le service de la CSMF qui vous défend contre le harcèlement des caisses

Pour faire face à l'excès de zèle, aux menaces et autres intimidations de certaines caisses, la CSMF propose un service d'accompagnement personnalisé : « SOS-CAISSES ». Pour en bénéficier, il vous suffit d'adresser, au service concerné, une demande d'aide et de l'accompagner d'éventuelles pièces justificatives.

Accéder au service « SOS-Caisses »

Le DMP nouveau est (presque) arrivé !

Suite au décret issu de la Loi de Santé, le Dossier Médical Partagé (DMP) devrait être géré par l’Assurance Maladie à partir du 1er juillet. Le décret d'application comportera également trois nouveautés : l'ouverture directe du DMP pour le patient, le versement de l'historique des remboursements et les fonctionnalités du « blue button ». Avec ces fonctionnalités, le patient aura la possibilité de récupérer les informations de son DMP, de les extraire mais aussi de les compléter avec d'autres éléments.

Dans le cadre de leur exercice, les « jeunes médecins » sont connectés

Selon une enquête réalisée le Lab e-santé, avec MedPics, Stagium, l'Association nationale des étudiants en pharmacie (ANEP) et le Moniteur des pharmacies, 94% des jeunes médecins utiliseraient leur smartphone et/ou tablette dans le cadre professionnel. 25% d'entre eux ont déjà également prescrit ou conseillé un objet connecté ou une application santé à leurs patients.

Agenda
  • Mercredi 17 février : publication du rapport sur le tiers payant généralisé entre la CNAM et les assurances complémentaires
  • 19 février : publication du compte-rendu des Assises de la Médecine Libérale
  • 24 février 2016 : début des négociations conventionnelles
  • 1er avril 2016 : Convention Nationale CNPS sur le numériqueVendredi
Suivez toute l’actu de la CSMF

Facebook

Twitter

Nos communiqués de presse

Etude sur les prix de cession des cabinets médicaux

SCAMED