CSMF Actu du 5 février 2016

CSMF Actu du 5 février 2016

Désobéissance tarifaire : informez vos patients et osez !

Alors que les négociations autour de la nouvelle convention doivent s’ouvrir en février, la CSMF appelle l’ensemble des médecins libéraux à rejoindre le mouvement de la « désobéissance tarifaire » en utilisant largement le dépassement pour exigence (DE), variable en fonction des actes et de la situation du patient. Les médecins, qui pratiquent aujourd’hui la désobéissance tarifaire, sont surpris de l’accueil favorable de leurs patients.

Pour informer votre patientèle du mouvement tarifaire, téléchargez notre affiche dédiée ICI.

Retraite : la CSMF prend acte du projet de modification du RCV, voté par le CA de la CARMF

Le conseil d’administration (CA) de la CARMF a adopté cette semaine la réforme de l'âge de départ à la retraite dans le régime complémentaire à partir de 62 ans, avec une décote, comme actuellement. Une nouvelle option (à côté du cumul activité-retraite) est également ouverte aux médecins qui souhaitent poursuivre leur activité au-delà de 65 ans, qui valorise les points acquis.

En savoir plus

Déclaration des indicateurs de la ROSP : la CSMF a obtenu un délai supplémentaire jusqu’au 7 février inclus

Suite à un problème informatique sur le site prévu pour déclarer les indicateurs 2015 de la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP), la CSMF a demandé à la CNAMTS de repousser la date butoir, fixée initialement au 31 janvier 2016.

Ainsi, vous avez désormais jusqu’au dimanche 7 février 2016 inclus pour déclarer vos indicateurs de la ROSP, relatifs à l’organisation du cabinet et à la qualité de la pratique médicale, dans l’ «ESPACE PRO» du site AMELI.

En savoir plus

Accessibilité des cabinets : pour la CSMF Jeunes Médecins, le gouvernement souhaite la banqueroute des médecins libéraux

La CSMF Jeunes Médecins constate que les contraintes de mise en accessibilité des cabinets médicaux ne s’appliquent pas pareillement à tout le monde. En effet, de grandes entreprises du service public (RATP, SNCF, ERDF, etc.) se voient accorder des dérogations alors même que les médecins libéraux, qui ne disposent pas du tout des mêmes moyens, ne bénéficient d’aucune aide.

Cette injustice criante porte, une fois de plus, atteinte à la médecine libérale et participe à l’érosion des vocations. C’est pourquoi la CSMF Jeunes Médecins réclame une égalité entre toutes les structures, sans aucune disparité temporelle, et les moyens nécessaires pour permettre aux médecins libéraux la mise en accessibilité de leurs cabinets.

En savoir plus

Virus Zika : un livret d’information à l’usage des professionnels de la périnatalité

Face à la propagation du virus Zika, le Conseil national professionnel de gynécologie et obstétrique (CNPGO) recommande aux professionnels de la périnatalité de la métropole et des départements d’outre-mer d’effectuer une surveillance échographique mensuelle des biométries céphaliques fœtales, pour toutes les femmes enceintes ayant récemment voyagé en zone d'endémie du virus Zika, qu'elles soient asymptomatiques ou non.

Depuis le 3 février, le CNPGO met ainsi à leur disposition un document d'information, susceptible d’être réactualisé en fonction de l’évolution de l’épidémie.

Consulter le document d’information du CNPGO

Souffrance au travail : 1 médecin limousin sur 10 serait en burn-out

Selon une enquête de l’Ordre régional réalisée par l’Observatoire régional de santé, 11% des médecins limousins seraient en burn-out, 33% d’entre eux estiment être en souffrance psychique et 21% d’entre eux concèdent consommer régulièrement des psychotropes. Un médecin sur six aurait même déclaré avoir déjà eu des pensées suicidaires.

Pour la CSMF, ces chiffres sont intolérables et témoignent du malaise grandissant qui existe au sein de la profession. Allongement des journées de travail, alourdissement des tâches administratives, manque de considération de certains patients, etc. : face à la dégradation des conditions d’exercice et à ces drames humains, les pouvoirs publics doivent s’emparer du sujet et apporter, de toute urgence, des solutions.

SOS-Caisses, le service qui vous protège contre le harcèlement des caisses

Pour réduire de façon comptable les dépenses de santé, les Caisses font preuve d’excès de zèle. Face à cette machine technocratique, véritable broyeuse, beaucoup de nos confrères se retrouvent désemparés. C’est pourquoi la CSMF propose à ses adhérents un accompagnement « sur-mesure » afin de ne pas les laisser affronter seul cette douloureuse situation.

Pour en bénéficier, il suffit d’envoyer votre demande d’aide, étayée d’éventuelles preuves, au service SOS-Caisses.

Accéder au service SOS-Caisses

Printemps du DPC : les inscriptions sont ouvertes !

Les 3 et 4 juin, au Novotel Paris Est, aura lieu la 9e édition des Printemps du DPC. Au programme : 31 séminaires simultanés, mono ou pluridisciplinaires, en demi-journée, sur un ou deux jours. Indemnisées par l'OGDPC, ces sessions de formation sont conduites par vos organismes de DPC : l'AFORSPE et l'ACFM.

Les places étant limitées, il est recommandé de s’inscrire avant le 30 avril.

Consulter le programme et s’inscrire

Agenda
  • 11 février 2016 : Assises de la Médecine Libérale, rassemblant les cinq syndicats représentatifs
  • Fin Février 2016 : début des négociations conventionnelles
  • 1er avril 2016 : Convention Nationale CNPS sur le numérique
Suivez toute l’actu de la CSMF

Facebook

Twitter

Nos communiqués de presse

Etude sur les prix de cession des cabinets médicaux

SCAMED