CSMF Actu du 29 mai 2019

CSMF Actu du 29 mai 2019

REPLAY UNIVERS MEDECINS : les médecins libéraux en Europe, mêmes combats ?

Au lendemain des élections européennes, Univers Médecins s’est penché lors de l’émission du 29 mai sur un sujet qui n’a pas été au cœur du débat européen, celui de l’organisation des soins, de la place des médecins dans cette organisation et de leur rémunération dans les pays de l’Union Européenne.

Combien les médecins libéraux, généralistes et spécialistes, gagnent-ils dans les pays voisins ? Sous forme de forfait ou de paiement à l’acte ? Quelles sont les différences dans l’organisation des soins de proximité ? Quels sont les enjeux spécifiques ou au contraire en commun aux médecins des différents pays d’Europe ?

Valérie Paris, spécialiste des systèmes et politiques de Santé à l’OCDE, et Philippe Boutin, président de l’EANA (groupement européen des médecins libéraux), ont répondu aux questions de Jean-Paul Ortiz. Retrouvez également le reportage chez le Dr Michel Marin, médecin libéral à Bruxelles.

Pour réagir à l’émission sur Twitter : #UniversMédecins

Accéder au replay de l’émission

Loi de santé : les bonnes et les moins bonnes idées du Sénat

A la suite de l’examen du projet de loi de santé par la Commission des affaires sociales du Sénat, la CSMF se félicite de la reprise de certains de ces amendements et de certaines propositions, tout en regrettant d’autres dispositions en défaveur de la médecine libérale.

Parmi les bonnes initiatives, les sénateurs ont écarté le spectre de la coercition en renforçant des mesures incitatives à l’installation en libéral des jeunes médecins. Ils ont aussi pris conscience de la nécessité d’accompagner les médecins spécialistes autres que généralistes, en demandant l’élaboration d’un zonage spécifique.

Cependant, la CSMF regrette notamment que la Commission des affaires sociales du Sénat aille encore plus loin que l’Assemblée nationale dans la modification des contours de métiers des infirmiers et des pharmaciens, et qu’elle souhaite limiter la durée des remplacements. Attention à ne pas détourner les jeunes de l’exercice libéral au profit du salariat avec une telle mesure qui peut apparaître comme une nouvelle entrave à l’exercice libéral.

La CSMF appelle les sénateurs à revoir ces dernières dispositions lors de l’examen du texte en séance publique à partir du 3 juin, et avant le vote solennel le 11 juin.

En savoir plus

Pertinence en radiologie : la FNMR édite des fiches pour aider leurs confrères

La Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) s’est engagée avec l’Assurance Maladie dans une démarche d’amélioration de la pertinence en ce qui concerne les demandes d’examens en imagerie et l’utilisation des produits des contrastes.

Afin d’aider les radiologues, et surtout leurs correspondants, dans l’amélioration des demandes d’examens, des fiches reprenant les recommandations nationales de la Haute Autorité de Santé (HAS) et de la Société Française de Radiologie (SFR) ont été réalisées.

L’implication des radiologues se montre aussi par la réalisation de réunions d’informations locales. Certaines ont déjà eu lieu et permettent de proposer des modèles d’organisation.

En savoir plus

Franc succès pour la réunion des Généralistes-CSMF à Bordeaux le 23 mai

Le 23 mai dernier, Les Généralistes-CSMF se sont rendus à Bordeaux, à la rencontre du terrain. Les médecins généralistes aquitains sont venus en nombre pour assister à la présentation du projet politique du syndicat, et échanger sur l’évolution de la profession.

Exercice coordonné, accès aux soins dans les territoires, avenir du syndicalisme médical, revalorisation des actes, redéfinition des contours des métiers médicaux, etc. : de nombreuses inquiétudes ont émergé au cours des discussions. Beaucoup d’entre eux ont fait part de leurs appréhensions quant au projet conventionnel des assistants médicaux, craignant une usine à gaz. Malgré des échanges parfois vifs, tous ont néanmoins salué le travail mené par Les Généralistes-CSMF. Et son président, le Dr Luc Duquesnel, n’a pas manqué de rappeler les avancées obtenues par le syndicat. « La médecine générale était une sous-spécialité, aujourd’hui le généraliste est le chef d’orchestre du parcours de soins » s’est-il félicité.

Lire l’article du Quotidien du Médecin

Consulter le projet politique des Généralistes-CSMF

Téléconsultation & Téléexpertise : une belle innovation qui ne décolle pas, plombée par trop de contraintes pour les cardiologues

Alors qu’il se dit favorable à la téléconsultation et la téléexpertise, le Syndicat national des cardiologues (SNCMCV) déplore que la téléconsultation, mise en place depuis le 15 septembre 2018, ne décolle pas.

La faute à des contraintes administratives trop lourdes, une aide financière à l’équipement insuffisante et un niveau de rémunération trop faible. La simplification, à tous les niveaux, doit être le mot d’ordre pour la réussite de la téléconsultation et de la téléexpertise. Ce sont aussi deux bons vecteurs pour développer la pertinence et faciliter l’accès aux soins.

La télésurveillance des patients Insuffisants cardiaques et ceux porteurs de prothèses rythmiques (pace-maker, défibrillateur) est une large réussite plébiscitée par les cardiologues car elle obéit aux attentes de leur profession en matière de simplicité d’utilisation, et de bien-être pour le patient.

En savoir plus

La plateforme SPS a reçu près de 3500 appels depuis son lancement en novembre 2016

Interrogée par l'APM, la plateforme téléphonique d'écoute de l'association Soins aux professionnels de santé (SPS) a reçu 3.460 appels depuis son lancement en novembre 2016, dont 22% pour cause d'épuisement professionnel.

Cette structure a mis en place un numéro vert, gratuit et anonyme, ouvert 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, à destination des professionnels de santé en souffrance ainsi qu'à leurs familles qui peuvent parler à des psychologues. Des consultations physiques sont proposées aux appelants à l'issue de l'échange.

Les infirmiers représentent la plus grande proportion des appelants (1.055 appels), suivis des médecins (760 appels), aides-soignants (403 appels), pharmaciens (158 appels) et dentistes (130 appels). Concernant les motifs des appels, "l'épuisement professionnel" arrive en premier avec 22%, les "tests et demande d'informations" en deuxième avec 17,5%, suivis d'un motif "personnel impactant le professionnel" avec 8,7%.

L’association tente aussi d’évaluer la « gravité de l’appel » pour prévenir au mieux les risques de passage à l’acte imminent ou les addictions.

En savoir plus sur l’association SPS

Agenda
  • 14 et 15 juin 2019 : Les Printemps du DPC, à l’hôtel Ibis Clichy Batignolles, Paris 17 – Renseignements
  • 26 juin : Univers Médecins, l'émission de la CSMF, à 19h30 sur Fréquence Médicale, sur le thème de la réforme des retraites
  • 13, 14 et 15 septembre 2019 : 25e Université d’été de la CSMF au Palais des Congrès d’Antibes-Juan-les-Pins
  • 22 et 23 novembre 2019 : 3es Etats Généraux de la Médecine Spécialisée
  • Année 2019 : Formations ACFM « Médecins agréés pour les permis de conduire » : - Formation initiale des médecins agréés pour le contrôle médical de l'aptitude à la conduite / - Renouvellement d'agrément pour le contrôle médical de l'aptitude à la conduite - Calendrier et inscription
Suivez toute l’actu de la CSMF

Facebook

Twitter

You Tube

www.csmf.org