CSMF Actu du 25 septembre 2015

CSMF Actu du 25 septembre 2015

Elections aux URPS : pourquoi voter pour la CSMF ?

Les élections aux URPS auront lieu le 12 octobre prochain et représentent un enjeu capital pour l’avenir de la médecine libérale. La CSMF est le seul syndicat à être présent dans toutes les régions et dans tous les collèges, et à avoir des propositions qui sont spécifiques à chaque collège et à chaque région.

Voter CSMF, c’est :

- Dire NON à la loi de santé

La CSMF a été le 1er syndicat à se battre et se bat toujours contre le projet de loi de santé, délétère pour la médecine libérale mise ainsi sous la tutelle de l’Etat, qui s’immisce peu à peu dans les négociations conventionnelles. La CSMF lutte aussi contre les ARS, qui deviennent les chefs d’orchestre du système de santé dans les territoires, et contre les pouvoirs financiers, à travers le tiers payant généralisé. Les élections aux URPS sont un enjeu fort pour renégocier la loi de santé, à l’instar de la loi HPST de Roselyne Bachelot dont les mesures les plus coercitives ont été annulées via la loi Fourcade, grâce à l’action de la CSMF.

- Défendre tous les médecins libéraux, médecins généralistes et les autres médecins spécialistes, tant au niveau individuel que collectif

La CSMF est le seul syndicat unitaire, à la fois combatif et force de propositions. Son service juridique défend tous les médecins libéraux face aux attaques des caisses. La CSMF agit pour assurer une protection sociale et une formation tout au long de l’activité professionnelle des médecins libéraux. Elle propose des solutions aux problématiques de démographie médicale, défend la liberté d’installation du médecin libéral et refuse toute mesure de conventionnement sélectif.

- La médecine aux médecins !

La CSMF défend les valeurs et le principe d’une médecine libérale et sociale, qui garantit un accès à des soins de qualité au plus grand nombre et donne aux médecins la liberté de créer et d’organiser leur activité. Il s’agit maintenant d’imposer le respect de notre métier. Les négociations conventionnelles commenceront dans quelques mois et la CSMF y portera une vision totalement différente et novatrice : une redéfinition totale de l’exercice médical. Le tarif unique de consultation, ce n’est plus possible ! La CSMF proposera une profonde refondation tarifaire en mettant en place une classification des consultations, en fonction de leur contenu pour valoriser le travail et l’expertise du médecin. La base de cette classification commune à tous les médecins, quelle que soit leur spécialité, y compris la spécialité de médecine générale, ne saurait être inférieure à 30€.

Pourquoi soutenir les listes CSMF pour le collège des médecins généralistes ?

Soutenir les listes CSMF pour le collège 1, c’est :

- S’opposer à la loi de santé

L’UNOF-CSMF demande l’abandon du tiers payant généralisé, tout en restant favorable au tiers payant social. Elle s’oppose au démantèlement du métier de médecin généraliste qui serait amener à ne plus effectuer que des consultations longues et complexes, et ce pour 23€.

- Demander une revalorisation immédiate des honoraires qui respecte les médecins généralistes

L’UNOF-CSMF rappelle que la valeur du C à 23€ est un véritable scandale. Elle demande une revalorisation tarifaire immédiate de la consultation de base au même tarif pour l’ensemble des spécialités médicales dont la médecine générale. Son montant ne peut être inférieur à 30€. Le paiement à l’acte doit rester prépondérant.

- Stop à la bureaucratie !

L’UNOF-CSMF dit STOP aux tâches administratives ! Elle demande la possibilité pour chaque médecin de financer un secrétariat médical. L’UNOF-CSMF dit STOP à l’agression et au harcèlement des caisses.

Pourquoi soutenir les listes CSMF pour les collèges des médecins spécialistes et AOC ?

Soutenir les listes CSMF pour les collèges 2 et 3, c’est :

- Lutter contre la loi de santé

L’UMESPE-AOC/CSMF appelle à affirmer la place du médecin spécialiste libéral dans le système de santé. Le médecin spécialiste est ignoré par les pouvoirs publics, sa place est inexistante dans le parcours de soins du patient. Elle s’oppose aussi au choix dogmatique d’exclusion des cliniques privées aux missions de service public sous prétexte de l’existence de compléments d’honoraires, pourtant permis à l’hôpital public, et aux Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) pilotés par le directeur de l’hôpital public, qui organisera l’ensemble de l’offre hospitalière, publique et privée, sur le territoire.

- Obtenir une revalorisation légitime des actes médicaux

L’UMESPE-AOC/CSMF demande une réactualisation de la CCAM, une réévaluation du coût de la pratique ainsi que la mise en place d’un tarif de consultation fondé sur la complexité de l’acte et adapté au patient. Elle exige aussi la valorisation des actes et procédures innovantes développées en pratique libérale (réhabilitation rapide après chirurgie, développement de la chirurgie ambulatoire, prise en charge de la douleur, etc.).

- Renégocier l’avenant 8 et mettre en place un espace de liberté tarifaire pour tous

L’UMESPE-AOC/CSMF défend un espace de liberté tarifaire pour tous les médecins, afin de garantir une médecine sociale et libérale. Dans l’immédiat, cela passe par la sauvegarde et l’élargissement du secteur 2, mais également par une réécriture du Contrat d’Accès aux Soins (CAS) qui doit être revisité et ouvert à tous.

Elections aux URPS : le tour de France de l’UNOF-CSMF

L’UNOF-CSMF, premier syndicat de médecins généralistes libéraux, a durant quatre semaines parcouru plus de 6000 kms sur les routes de France et rencontré les médecins généralistes sur le terrain pour évoquer leurs difficultés. Ses 11 actions « coup de poing » devant les ARS et CPAM régionales ont fait la Une des journaux locaux.

Retrouver le blog du tour de France de l’UNOF-CSMF et la note de presse du 25 septembre 2015 du Dr Luc Duquesnel, président de l’UNOF-CSMF, et du Dr Béatrice Fazilleaud, vice-présidente de la CSMF

Elections aux URPS : les fiches par spécialité de l’UMESPE-AOC/CSMF

L’UMESPE-AOC/ CSMF a choisi d’être un syndicat d’avenir au travers d’une prospective, au travers de propositions concrètes, réalistes et acceptables par l’ensemble des acteurs du soin et de la santé, une opposition constructive. A travers 35 newsletters quotidiennes entre le 24 août et le 26 septembre, elle a exposé les engagements et les problématiques de chaque spécialité qu’elle regroupe.
L’UMESPE-AOC/CSMF défend la diversité de toutes les spécialités, dans ce qui les unit et les partage.

Retrouver les newsletters par spécialité de l’UMESPE-AOC/CSMF et l’édito du Dr Patrick Gasser, président de l’UMESPE-CSMF

Agenda

• 27 septembre 2015 : Date limite pour déposer votre Agenda d’Accessibilité Programmée (AdAp). Pour plus de renseignements, voir les CSFM Actu précédents et le communiqué de presse de la CSMF

• Du 28 septembre au 2 octobre 2015 : suite de l’examen de la loi de santé au Sénat

• 6 octobre : vote de la loi de santé au Sénat

• 12 octobre 2015 : Elections aux URPS

• 16 octobre 2015 : résultats des élections aux URPS

Suivez toute l’actu de la CSMF

Facebook

Twitter

Nos communiqués de presse

INTERFIMO

SCAMED