CSMF Actu du 25 octobre 2019

CSMF Actu du 25 octobre 2019

EVENEMENT – UNIVERS MEDECINS le 30 octobre sur la crise des urgences et la médecine libérale

Comme chaque dernier mercredi du mois, Univers Médecins décrypte l’actualité du monde médical. Le prochain numéro, diffusé le 30 octobre, traitera du sujet fort du moment : la crise des urgences et la médecine libérale.

Pourquoi les urgences sont en crise aujourd’hui ? Comment s’organisent les médecins libéraux pour répondre aux urgences ? Comment améliorer l’organisation et la coordination de tous les acteurs pour mieux répondre aux besoins de la population et désengorger les services d’urgence ?

Telles sont les questions auxquelles répondront le Dr Jean-Paul Ortiz et ses invités : le Dr Pierre-Henry Juan, président de SOS Médecins France, et le Dr Stéphane Attal, médecin généraliste dans le Doubs et membre de l’Union régionale des professionnels de santé en Bourgogne Franche-Comté, fortement impliqué dans l’organisation des soins non programmés dans sa région. Un reportage au cœur du service d’urgence de l’Hôpital Privé d’Antony, près de Paris, nourrira le débat.

Rendez-vous mercredi 30 octobre, à 19h30, sur le site de Fréquence Médicale.

Pour réagir à l’émission sur Twitter : #UniversMédecins

En savoir plus

Service d’accès aux soins : les syndicats médicaux rappellent conditions de la réussite

A la suite d’une audition par les membres de l’équipe qui travaille sur le futur service d’accès aux soins, les cinq syndicats médicaux représentatifs rappellent dans un communiqué commun les deux points essentiels pour la réussite du futur dispositif prévu pour juin 2020 :

  • la réorganisation de la médecine de ville pour que des créneaux de consultation soient libérés ou ouverts aux demandes de soins non programmés avec valorisation financière
  • un mode d’emploi du service d’accès aux soins lisible par la population, comprenant un numéro dédié à la continuité des soins par les médecins de ville, aujourd’hui le 116 117

80% des appels qui seront potentiellement pris en charge par ce service auront vocation à trouver une réponse grâce à la médecine de ville qui est le premier offreur de soins du pays avec, pour la médecine libérale, près de 300 millions d’actes par an.

Si ce nouveau service est la clé de voute du plan de refondation des urgences, les syndicats médicaux préviennent qu’ils n’accepteront jamais une mise sous tutelle et que cela implique une réelle gestion paritaire du service entre médecine ambulatoire et services de l’Etat.

En savoir plus

A NE PAS MANQUER ! Les 3e Etats généraux de la médecine spécialisée les 22 et 23 novembre à Paris : « Innover, c’est construire notre avenir »

Les Spé-CSMF organisent pour la 3e année consécutive les Etats Généraux de la médecine spécialisée. Sous le Haut Patronage de la Ministre des Solidarités et de la Santé, cet événement, qui se déroule sur une journée et demie cette année, est l’occasion de rassembler tous les acteurs du monde de la santé pour mener une réflexion prospective sur la médecine libérale spécialisée.

L’innovation sera le thème central de l’édition 2019 avec plusieurs tables rondes et conférences faisant intervenir de nombreuses personnalités dont des représentants d’entreprises comme Régis Sénégou (Docaposte), Henri Pitron (Doctolib) et Nicolas Wolikow (Qare), des universitaires comme François Lhoste (ESSEC MBAs) et Stéphanie Allassonnière (Paris Descartes), ou encore des représentants syndicaux et institutionnels tels que Frédéric Collet (LEEM), Jean Claude Mailly, ancien Secrétaire Général de FO, ou Nicolas Revel, directeur général de l’Assurance Maladie.

Voir le pré-programme et s’inscrire

Flash info droit : Simplification de l’exercice multisite

Entré en vigueur il y a quelques mois, un décret a modifié l’article 85 du code de déontologie pour permettre d’alléger la procédure d’ouverture d’un cabinet secondaire, en substituant au régime d’autorisation actuel, un régime déclaratif avec droit d’opposition dans un délai de 2 mois.

Le médecin ou la société d’exercice (SEL ou SEP) qui souhaite exercer son activité professionnelle sur un site distinct de sa résidence professionnelle habituelle doit remplir une déclaration préalable d’ouverture d’un lieu d’exercice distinct.

Un certain nombre d’informations doivent accompagner cette demande, afin de permettre à l’Ordre de vérifier que les dispositions sont prises pour assurer la qualité, la sécurité et la continuité des soins sur chaque site. A noter que le critère de l’offre de soins a été supprimé.

L’accessibilité : premier critère des Français pour choisir un médecin

Selon une enquête Harris Interactive publiée cette semaine, 9 Français sur 10 ont une bonne image de leur médecin généraliste (91%) et de leurs médecins spécialistes (89%). La disponibilité et la facilité d’accès arrivent en tête des critères pour choisir son médecin généraliste ou spécialiste.

Or, plus de la moitié des répondants sont satisfaits du délai d’obtention d’un rendez-vous chez le généraliste, mais plus de la moitié des moins de 50 ans déclarent avoir des difficultés à se rendre disponible aux horaires d’ouverture des cabinets (52 % des 35-49 ans et 57 % des moins de 35 ans).

Ce problème d’accessibilité se retrouve du côté des spécialistes : seulement un répondant sur deux les considère accessibles, d'un point de vue financier (52 %) comme d'un point de vue géographique (48 %) et en termes d'horaires (48 %).

Près de 40% des personnes interrogées ne sont pas contre le recours à la téléconsultation pour résoudre la difficulté d’accès aux soins. Mais seulement 11% se sont déjà vus proposer une téléconsultation par leur généraliste.

Prime Macron : L’UNAPL dénonce l’oubli des petites entreprises libérales

Le Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) pour 2020, actuellement discuté à l’Assemblée nationale, prévoit de réviser la « prime Macron », prime exceptionnelle défiscalisée pour les salariés que le président de la République a proposé l’an passé en pleine gronde des « gilets jaunes ». Reconduite cette année, cette prime serait néanmoins conditionnée à un accord d’intéressement, dispositif complexe qui concerne le plus souvent les grandes entreprises.

L’Union nationale des professions libérales (UNAPL), dont la CSMF est membre, proteste contre cette mesure qui exclut les petites entreprises, en particulier les entreprises libérale et leurs salariés. Elle avait déjà interpelé avant l’été le gouvernement sur l’iniquité de cette décision propre à décourager les TPE du secteur des activités libérales de distribuer à nouveau cette prime.

L’UNAPL regrette que le gouvernement néglige une nouvelle fois les petites entreprises qui « assurent pourtant la vitalité des territoires et développent un emploi durable de proximité. »

En savoir plus

Agenda
  • 30 octobre : Univers Médecins, l’émission de la CSMF, à 19h30 sur le site de Fréquence Médicale, sur le thème « crise des urgences et médecine libérale »
  • 22 et 23 novembre : 3es Etats Généraux de la Médecine Spécialisée – Programme et inscription
  • 29 et 30 novembre 2019 : Les Automnales du DPC à Paris
  • Formations « retraite » ACFM, à partir de 19h30

Mercredi 13 novembre à Lille ;
Jeudi 28 novembre à Avignon ;
Jeudi 12 décembre à Bordeaux ;
Jeudi 12 décembre à Paris.

Renseignements et inscriptions : 01 43 18 88 26 – contact@evolutisdpc.fr / Télécharger le bulletin d’inscription

  • Année 2019 : Formations ACFM « Médecins agréés pour les permis de conduire » : Formation initiale des médecins agréés pour le contrôle médical de l’aptitude à la conduite / Renouvellement d’agrément pour le contrôle médical de l’aptitude à la conduite - Calendrier et inscription
Suivez toute l’actu de la CSMF

Facebook

Twitter

You Tube

www.csmf.org