CSMF Actu du 23 juin 2017

CSMF Actu du 23 juin 2017

Le 28 juin prochain, Planète Médecins fera la part belle aux jeunes médecins

La CSMF vous donne rendez-vous le 28 juin prochain, à 19h30, sur le site de Fréquence M, pour suivre en direct le deuxième opus de Planète Médecins. Avec pour thème « Quelle médecine pour les jeunes médecins demain ? », l’émission mettra à l’honneur la jeunesse et ses aspirations.

Avec la féminisation de la profession, la volonté de trouver un équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée, ou encore le désir d’exercer à plusieurs ou de cumuler activité libérale et salariée, les contours de la profession doivent être redéfinis afin d’attirer les jeunes générations vers l’exercice libéral. Pour en débattre, Olivier Le Pennetier (Président de l’Isni), Antoine Oudin (Président de l’Anemf) et Marc Villaceque (jeune cardiologue libéral exerçant à Nîmes) seront invités sur le plateau.

Histoire de patienter avant le jour J, vous avez toujours la possibilité de retrouver la première émission de Planète Médecins, « Et maintenant, madame la Ministre ? », sur le site de la CSMF.

Voir le replay de l’émission « Et maintenant, madame la Ministre ? »

Pour réagir à l’émission sur Twitter : #PlanèteMédecins

Sanctionnés par la CPAM 35, les médecins de Romillé ne comptent pas en rester là

Le bras de fer se poursuit entre la CPAM d’Ille-et-Vilaine et les médecins de Romillé. Soutenus depuis le début par la CSMF, les quatre praticiens, qui ont écopé de quatre mois de suspension de leurs cotisations sociales en raison de leur participation au mouvement de la désobéissance tarifaire, s’apprêtent à faire appel.

La CSMF continue de déplorer l’acharnement dont a toujours fait preuve la CPAM 35 à l’égard de ces confrères et dénonce une situation totalement ubuesque compte tenu de la revalorisation du C à 25 euros depuis le 1er mai 2017. La Conf’ rappelle également que le cas des médecins de Romillé est loin d’être isolé et invite le ministère de la Santé à tourner la page afin de ne pas raviver les tensions avec la profession, malmenée pendant le précédent quinquennat.

Fonctionnariser les médecins : le remède en trompe-l’œil de la Saône-et-Loire

Pour lutter contre la désertification médicale, le Conseil départemental de Saône-et-Loire souhaite ouvrir en 2018 un centre de santé départemental et « multi-sites », et recruter une trentaine de praticiens. Les médecins salariés, qui travailleraient aux 35 heures et seraient déchargés de toutes les contraintes administratives, consulteraient dans les zones sous-denses du territoire.

La CSMF tient à mettre en garde contre les fausses bonnes solutions qui s’avèrent idéales sur le papier, mais extrêmement coûteuses en réalité. Inciter les praticiens à s’installer dans les zones sous-denses et revaloriser l’exercice libéral restent la clé pour repeupler les déserts médicaux.

Ce qui change au 1er juillet : le frottis à taux plein et les autres revalorisations tarifaires

Suite à une décision parue au Journal Officiel le 17 juin dernier, les médecins pourront désormais cumuler le frottis à taux plein avec une consultation à compter du 1er juillet prochain. Les généralistes en secteur 1 et les signataires de l’Optam pourront donc coter G ou GS + JKHD001, soit demander à leurs patientes 37,46 euros. Quant aux gynécologues à tarifs opposables, ils pourront coter CS + MPC + MCS + JKHD001, soit un tarif de consultation porté à 42,46 euros. Dans le cas d’un avis de consultant, la consultation s’élèvera à 58,46 euros (C2 + JKHD001), et ce jusqu’au 1er octobre 2017 avant que le C2 ne soit remplacé par l’APC.

Lire la décision parue au JO

A partir du 1er juillet, de nouvelles revalorisations seront également appliquées. Retrouvez le détail de ces majorations sur le site de la CSMF.

Consulter le calendrier des nouveaux tarifs

Le CNPS à Matignon : il faut recréer les conditions de la confiance

Le 22 juin dernier, lors d’une rencontre avec les Conseillers Santé du Premier Ministre à Matignon, le CNPS a rappelé la nécessité de construire des relations plus apaisées entre le gouvernement et les libéraux de santé. A cette occasion, il a posé quelques préalables afin de créer les conditions d’une confiance retrouvée, confiance qui passe notamment par le renforcement du système conventionnel - largement altéré sous Marisol Touraine –, la priorité donnée aux soins de ville dans le prochain ONDAM, le soutien apporté aux initiatives libérales ou encore un meilleur encadrement du champ d’activité des complémentaires santé.

Lire le communiqué

Les Automnales du DPC : les inscriptions sont ouvertes !

La 5e édition des Automnales du DPC se tiendra les 1er au 2 décembre prochains à Paris. Dans ce cadre, 35 séminaires, mono ou pluridisciplinaires, d’une ou deux journées, vous sont proposés.

Déclinées en programmes DPC indemnisés par l'Agence Nationale du DPC, les sessions de formation des Automnales du DPC sont opérées par vos organismes de formation habilités à dispenser des actions de DPC : l'ACFM, l'AFORSPE et FORMUNOF.

Afin que votre formation puisse être prise en charge, vous avez jusqu’au 30 juillet pour vous inscrire aux sessions proposées.

Consulter le programme et s’inscrire

Agenda
  • 28 juin : « Planète Médecins », l’émission de la CSMF diffusée en direct à partir de 19h30 sur Fréquence M
  • 8, 9 et 10 septembre : 23e Université d'été de la CSMF – Presqu’île-de-Giens (Var)
  • 1er et 2 décembre : Les Automnales du DPC au Novotel Paris Est, 1 avenue de la République, à Bagnolet
  • Découvrez le calendrier complet des prochaines soirées CSMF « gestion du cabinet médical, de l’installation à la retraite »
Suivez toute l’actu de la CSMF

Facebook

Twitter

www.csmf.org

INTERFIMO