CSMF Actu du 22 novembre 2019

CSMF Actu du 22 novembre 2019

RENDEZ-VOUS le 27 novembre avec UNIVERS MEDECINS : Comment financer sa retraite autrement ?

Univers Médecins revient mercredi prochain à 19h30 avec un sujet qui intéresse tous les médecins : comment préparer sa retraite ?

Alors que la réforme pour le régime de retraite universelle est en cours de discussion, et suscite des inquiétudes dans nombre de professions, le Dr Ortiz et ses invités, Guillaume Rosenwald, directeur général de la MACSF Epargne Retraite, et Antoine Crocis, directeur de la Caisse de Crédit Mutuel des Professions de Santé de Paris, aborderont les différents placements pour constituer une épargne retraite.

Contrat de retraite Madelin, plan d’épargne retraite (PER), assurance vie, contrat de capitalisation et même plan d’épargne interentreprise (PEI) ou plan d’épargne retraite collectif interentreprise (PERCOI), le choix est vaste. A quel âge commencer à épargner ? Quels dispositifs choisir ?

Toutes les réponses mercredi 27 novembre, à 19h30, sur le site de Fréquence Médicale.

Pour réagir à l’émission sur Twitter : #UniversMédecins

En savoir plus

Complexification de la mention « non substituable » : la CSMF dit 3 fois non ! MTE : non ! EFG : non ! CIF : non !

Un arrêté publié cette semaine définit les conditions de l’utilisation de la mention « non substituable » en créant trois nouveaux codes à appliquer en fonction de la situation médicale.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué !

Outre le non-respect du secret médical, la CSMF dénonce cette vision très administrative du métier de médecin.

Oui au développement des médicaments génériques !

Non à la dérive bureaucratique du métier de médecin !

En savoir plus

FLASH INFO DROIT : Le Conseil d’Etat favorable à la pub pour les médecins

Dans une décision du 6 novembre 2019, le Conseil d’Etat a ouvert la voie à la publicité pour les médecins et dentistes français, considérant que les interdictions générales et absolues de toute mesure de publicité édictées par les Codes de déontologie des professions réglementées étaient illégales pour violation de l’article 8 alinéa 1er, de la directive européenne sur le commerce électronique.

Deux conséquences :

  • Les conseils départementaux de l’Ordre doivent sine die abandonner les poursuites disciplinaires en cours ;
  • Le Gouvernement doit revoir en urgence la réglementation en la matière, afin d’autoriser la publicité, pour toutes les professions réglementées, sous réserve de respecter les règles professionnelles.
Manque de médecins traitants : à qui la faute ?

Une enquête publiée hier par l'association de consommateurs UFC-Que Choisir révèle que près d'un médecin généraliste sur deux (44%) refuse de devenir le médecin traitant de nouveaux patients.

2.770 médecins généralistes répartis dans 78 départements ont été interrogés du 8 au 22 juin par les bénévoles de l'association « pour savoir s'ils acceptaient de nouveaux patients en tant que médecin traitant ».

Le principal motif pour les 44% qui ont déclaré refuser ? Avoir déjà trop de patients. En effet, avoir près de 10% de médecins généralistes en moins en 10 ans n’est pas sans conséquences ! Et ce n’est pas en mettant fin à la liberté d’installation des médecins libéraux que le problème sera résolu.

Pour rappel, 87 801 médecins généralistes exercent en activité régulière (tous modes d’exercice confondus) en 2018 contre 94 261 en 2010. Leur nombre devrait baisser jusqu’à 81 804 médecins en 2025. En attendant une hausse induite par la fin du numérus clausus, les pouvoirs publics doivent donner aux médecins les moyens de gérer la pénurie.

Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques : la CSMF soutient la lutte contre l’antibiorésistance

Les antibiotiques restent en pole position de l’arsenal thérapeutique du médecin. Mais ces dernières années, l’utilisation répétée de manière excessive ou à mauvais escient des antibiotiques chez les humains et chez les animaux a entraîné l’émergence et la diffusion de la résistance aux antibiotiques.

Dans le cadre de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques du 18 au 24 novembre 2019, le ministère de la Santé a mis en œuvre un dispositif spécifique pour mieux faire connaître le phénomène mondial de résistance aux antibiotiques et d'encourager le grand public et les professionnels de santé à adapter leurs pratiques afin de mieux lutter contre l'antibiorésistance.

Les médecins peuvent ainsi orienter leurs patients vers Antibio'Malin, outil pédagogique à destination du grand public qui informe sur les antibiotiques et l'antibiorésistance. Ils peuvent également s’appuyer sur une « boite à outils » qui répertorie les recommandations pour le bon usage des antibiotiques.

La CSMF soutient la lutte contre l’antibiorésistance et rappelle qu’en médecine de ville, le nombre de prescriptions d’antibiotiques a baissé de 15% depuis 2009.

Près des deux tiers des Français ont déjà dû renoncer à des soins

Selon un sondage BVA pour France Assos Santé, 63% des Français ont déjà renoncé à des soins ou les ont reportés. Une proportion qui grimpe à 77% pour les personnes en situation de handicap, 74% dans la tranche d'âge des 25-34 ans et 72% chez les personnes dont le revenu mensuel net est inférieur à 1500 euros par mois. Sans surprise, ces chiffres établissent le lien entre vulnérabilité économique et accès aux soins. Ils sont ainsi 41% à expliquer ce renoncement aux soins par un reste à charge trop important et 30% par l'impossibilité pour eux d'avancer les frais. 58% estiment aussi que leur reste à charge a augmenté au cours des dernières années.

Comme toutes les enquêtes sur ce sujet, ces résultats montrent également que l’obstacle financier se concentre sur des soins mal pris en charge dentaires, optiques et auditifs.

44% des personnes interrogées invoquent plutôt des délais d'attente trop longs pour obtenir un rendez-vous, et 25% un manque de médecins à une distance raisonnable de leur domicile. Cela concerne en particulier les ophtalmologistes, dermatologues, médecins ORL et gynécologues, spécialités qui manquent de praticiens. Les déserts médicaux concernent aussi les médecins spécialistes.

Agenda
  • 27 novembre : Univers Médecins, l'émission de la CSMF, à 19h30 sur le site de Fréquence M : "Comment financer sa retraite autrement ?"
  • 29 et 30 novembre 2019 : Les Automnales du DPC à Paris
  • Formations « retraite » ACFM, à partir de 19h30

Jeudi 28 novembre à Avignon - COMPLET ;
Jeudi 12 décembre à Bordeaux ;
Jeudi 12 décembre à Paris.

Renseignements et inscriptions : 01 43 18 88 26 – contact@evolutisdpc.fr / Télécharger le bulletin d’inscription

  • 18 décembre : Univers Médecins, l'émission de la CSMF, à 19h30 sur le site de Fréquence Médicale
  • Année 2019 : Formations ACFM « Médecins agréés pour les permis de conduire » : Formation initiale des médecins agréés pour le contrôle médical de l’aptitude à la conduite / Renouvellement d’agrément pour le contrôle médical de l’aptitude à la conduite - Calendrier et inscription
  • 4, 5 et 6 septembre 2020 : 26e Université d'été de la CSMF
Suivez toute l’actu de la CSMF

Facebook

Twitter

You Tube

www.csmf.org