CSMF Actu du 19 mai 2017

CSMF Actu du 19 mai 2017

Agnès Buzyn ministre de la Santé : la CSMF inquiète

La CSMF adresse ses félicitations à Mme Agnès Buzyn, nommée ministre des Solidarités et de la Santé, mais émet quelques réserves quant aux futures orientations de la politique qui sera menée au ministère. En effet, la nouvelle ministre occupait la présidence de la Haute Autorité de Santé (HAS) qui, depuis mars dernier, ne compte plus dans son collège de représentant de la médecine libérale.

Après un quinquennat désastreux pour la médecine libérale et très orienté vers l’hôpital, la profession – dont les attentes et les besoins n’ont pas été pris en compte - traverse une crise sans précédent. C’est pourquoi la CSMF attend de la nouvelle ministre de la Santé des signaux forts en faveur de la médecine de ville afin de restaurer cette confiance qui a été sérieusement entachée ces cinq dernières années.

Lire le communiqué de la CSMF

Plus de 13 000 signatures en soutien au Dr Goidin : la CSMF exhorte les pouvoirs publics à agir

Depuis le 25 avril, le Dr Pierre Goidin rejoint son cabinet tous les matins « la boule au ventre ». Ce médecin généraliste à Dunkerque a été agressé deux fois devant son cabinet par des jeunes.

L’auteur des coups, âgé de 15 ans, a été mis en examen et placé sous liberté surveillée. Malgré tout, le Dr Goidin, qui continue à travailler alors qu’il souffre d’une fracture du plateau tibial, subit tous les jours les intimidations de ses agresseurs. En attendant des réponses concrètes des autorités, le praticien a fait installer des caméras de vidéosurveillance à ses propres frais.

La CSMF dénonce l’inaction des pouvoirs publics et réclame des mesures immédiates pour renforcer la sécurité des professionnels de santé libéraux. Preuve que cette situation est intolérable pour tous, médecins et patients, la pétition de soutien au Dr Goidin lancée par la CSMF 59-62 a franchi les 13 000 signatures.

Signer la pétition

Pour la CSMF, le nouveau forfait pour le certificat de décès ne doit pas être limité à la PDSA

Un décret paru au Journal Officiel du 11 mai permet enfin aux médecins d’être rémunérés des frais relatifs à l’examen nécessaire pour établir le certificat de décès au domicile du patient ou en établissement social ou médico-social.

La CSMF déplore cependant que le forfait de 100 € versé par la Caisse ne s’applique totalement que dans les zones déficitaires et seulement dans des horaires contraints ailleurs.

Pour que le forfait de 100 € soit versé, une attestation sur l’honneur de la réalisation de l’examen par le médecin doit être transmise à la Caisse. La CSMF met un modèle d’attestation à votre disposition.

Télécharger le modèle d’attestation

Collaboration Ville/Hôpital : les médecins libéraux la jugent insuffisante

La Paris Healthcare Week, qui s’est tenue du 16 au 18 mai à Paris, a placé la collaboration Ville/Hôpital sous les feux des projecteurs. A cette occasion, les résultats d’une étude réalisée auprès de 799 médecins (libéraux à 78,2%) ont confirmé le cloisonnement persistant entre les acteurs.

Ainsi, 53,4 % des médecins interrogés estiment que la collaboration Ville/Hôpital fonctionne très peu, voire pas du tout pour 10,6 % d’entre eux. Pour mettre fin à ce manque de communication, les médecins ont bien leur petite idée : 25,81 % d’entre eux se disent par exemple favorables à des solutions informatiques et 10,92 %, à une loi qui imposerait le partage du dossier médical.

Participant à l’une des tables rondes sur ce thème, le Dr Jean-Paul a rappelé la nécessité de resserrer les liens entre la Ville et l’Hôpital, dans le respect mutuel des parties prenantes. Il a également souligné la responsabilité et la complémentarité des acteurs dans la prise en charge des patients : « Il ne faut plus raisonner en tant qu’offreurs de soins, mais en tant que responsables d’un territoire ».

10e édition des Printemps du DPC : inscrivez-vous sans plus tarder !

Evolutis DPC, avec ses organismes ACFM, AFORSPE et FORMUNOF, propose aux médecins de participer à la 10e édition des Printemps du DPC, les 2 et 3 juin 2017 prochains, au Novotel Paris Est. Sur deux jours, près de 16 programmes DPC validants et indemnisés par l'Agence Nationale du DPC seront proposés : les premiers gestes d’urgence, le bon usage des antibiotiques, l’ECG en médecine générale, etc.

Bon à savoir : les médecins peuvent s’inscrire à deux, voire trois programmes DPC, sur l'année 2017 en fonction des spécificités horaires des modules, et être indemnisés.

Découvrir les thématiques et s’inscrire

Prélèvement à la source : l’UNAPL appelle à privilégier des solutions de simplicité

Le nouveau Président de la République souhaite procéder à un audit préalable avant de lancer une expérimentation sur le prélèvement à la source, reportant ainsi potentiellement l’application de cette disposition.

Favorable au prélèvement à la source, l’UNAPL considère néanmoins que la collecte de l’imposition sur le revenu par les entreprises est source de complexité, en particulier pour les TPE. C’est pourquoi, dans un souci de simplification administrative, l’UNAPL souhaite que le prélèvement à la source soit effectué directement par les services des impôts concernés, sur le mode du prélèvement direct.

Lire le communiqué de l’UNAPL

Agenda
  • Découvrez le calendrier complet des prochaines soirées CSMF « gestion du cabinet médical, de l’installation à la retraite »
  • 2 et 3 juin : Les Printemps du DPC (Novotel Paris Est, 1 avenue de la République, 93 177 Bagnolet)
  • 27 juin : Soirée d’information organisée par la CSMF 75, au siège du syndicat (79 rue de Tocqueville, 75 017 Paris) – A partir de 20h00. Merci de confirmer votre présence par courriel
  • 8, 9 et 10 septembre : 23e Université d'été de la CSMF – Presqu’île-de-Giens (Var)
  • 1er et 2 décembre : Les Automnales du DPC
Suivez toute l’actu de la CSMF

Facebook

Twitter

www.csmf.org

INTERFIMO