CSMF Actu du 12 mai 2017

CSMF Actu du 12 mai 2017

Après un quinquennat désastreux pour la médecine libérale, la CSMF attend beaucoup du futur ministre de la Santé

C’est sans l’ombre d’un regret que la CSMF voit le quinquennat de Marisol Touraine, qui est toujours restée sourde aux revendications légitimes des médecins libéraux, s’achever.

La Conf’ se montrera très vigilante quant à la nomination de celle ou de celui qui succédera à la ministre de la Santé, d’autant que le défi à relever dans les années à venir est de taille. « Nous attendons du prochain ministre de la Santé qu’il rétablisse la confiance avec la médecine libérale, qui sort d’un conflit enkysté avec Marisol Touraine qui n’a pas su prendre en compte la crise actuelle », s’est confié le Dr Jean-Paul Ortiz, dans une interview accordée au Généraliste. Outre la confiance à reconstruire et la prise en compte de la profonde crise que traverse la médecine libérale, la CSMF réclame de vrais moyens pour réaliser le virage ambulatoire dont le pays a tant besoin.

D’ores et déjà, la Conf’ présente ses doléances au futur gouvernement : l’abrogation du tiers payant généralisé, la suppression de l’article 99 de la LFSS 2017, la reconduction d’une enveloppe annuelle d’un milliard d’euros pour la médecine libérale pendant toute la durée du prochain quinquennat, l’alignement progressif des tarifs du public et du privé à contraintes équivalentes, un accès équitable aux MIGAC et FIR pour les structures publiques/privées et les regroupements de médecins libéraux généralistes comme spécialistes, des simplifications légales et réglementaires pour faciliter la mixité des statuts, ainsi que le renforcement de la primauté de la négociation conventionnelle.

Lire la note de presse sur les priorités fixées par la CSMF en matière de politique de santé pour 2017

Les médecins libéraux d’ici à 2040 : donner les moyens nécessaires pour inverser la tendance

D’après les conclusions de la dernière étude de la Drees sur la démographie des médecins, la catastrophe démographique annoncée par certains n’aura pas lieu. A partir de 2020, le nombre de praticiens augmenterait même en raison de la venue de médecins diplômés à l’étranger et du nombre de médecins en situation de cumul emploi-retraite. Mais la hausse des effectifs ne profitera pas à la médecine libérale, mal reconnue et peu valorisée.

Face au vieillissement de la population et à l’augmentation de la demande en soins qui en résulte, la CSMF interpelle le futur gouvernement sur la nécessité de donner à la médecine libérale de vrais moyens afin qu’elle redevienne attractive, et éviter la catastrophe sanitaire que provoquerait une diminution de la médecine de ville, généraliste comme spécialiste.

Lire le communiqué de la CSMF

Bugs informatiques et nomenclature désavantageuse : l’UMESPE-CSMF dénonce une double peine pour les pédiatres

Les revalorisations tarifaires appliquées depuis le 1er mai ont engendré une série de bugs informatiques. Les pédiatres, qui se trouvaient déjà désavantagés par la nouvelle convention en raison de l’impossibilité de cumuler certaines lettres-clés (contrairement à la précédente convention), n’ont pas pu utiliser les dernières cotations.

Outre ces problèmes de télétransmission et le préjudice tarifaire subi par cette spécialité, l’UMESPE-CSMF dénonce la complexité toujours plus grande des cotations, véritable casse-tête pour les professionnels de santé déjà harassés par le travail administratif, et appelle le prochain gouvernement à la construction d’une nouvelle convention où les spécialistes auraient toute leur place.

Lire le communiqué de l’UMESPE-CSMF

Les médecins de Romillé sanctionnés, Les Généralistes-CSMF toujours mobilisé !

En fin de semaine dernière, la décision de la CPAM 35 est tombée ! Les médecins généralistes de Romillé, qui pratiquaient le C à 25 euros dans le cadre du mouvement de la désobéissance tarifaire initié par la CSMF, ont écopé de quatre mois de non prise en charge de leurs cotisations sociales. Les praticiens sanctionnés ont deux mois pour faire appel de cette décision. En cas de confirmation de celle-ci, le syndicat Les Généralistes-CSMF ne compte pas en rester là et lancera un appel national à la solidarité confraternelle.

La CSMF, qui a toujours soutenu les médecins généralistes de Romillé, dénonce l’acharnement de la directrice de la CPAM de Rennes alors que la majoration de 2 euros est officiellement entrée en vigueur depuis le 1er mai 2017.

Nouvelle nomenclature pour les médecins généralistes : suivez le guide

Afin que votre activité clinique et technique soit correctement honorée, nous mettons à votre disposition des plaquettes de nomenclature, variables en fonction de votre lieu d’exercice : France métropolitaine, Guyane/Réunion et Antilles. Ces plaquettes intègrent les dernières modifications relatives à l’application de la nouvelle convention médicale et vous informe également sur le revenu complémentaire apporté par les forfaits qui comprennent de nouvelles missions, non rémunérées auparavant.

Que vous soyez médecin généraliste ou pédiatre, vous pouvez également télécharger sur notre site nos modèles d’affiches tarifaires, réactualisés en fonction des récents changements.

Télécharger les plaquettes sur la nouvelle nomenclature

Télécharger nos modèles d’affiches tarifaires pour votre cabinet (médecin généraliste et pédiatres, secteurs 1 et 2)

Prochaine soirée CSMF « Gestion du cabinet médical » à Mulhouse

Pour tout savoir en une soirée sur la gestion de votre cabinet, la CSMF organise une série de réunions « gestion du cabinet médical, de l’installation à la retraite ». Actualités fiscales, gestion administrative et comptable, mais aussi préparer l’avenir et sa retraite : vous saurez tout grâce à nos experts.

La prochaine réunion a lieu le 17 mai à Mulhouse. Plusieurs autres soirées sont prévues tout au long de l’année à Toulouse, Strasbourg, Chartres, Troyes, Amiens, Nantes et Bordeaux.

Programme complet et inscription en ligne

Agenda
  • 17 mai : Soirée CSMF « gestion du cabinet médical, de l’installation à la retraite » à Mulhouse, Holiday Inn, 34 rue Paul Cézanne, 68 200 Mulhouse – Programme et inscription
  • Découvrez le calendrier complet des Soirées CSMF « gestion du cabinet médical, de l’installation à la retraite »
  • 2 et 3 juin : Les Printemps du DPC (Novotel Paris Est, 1 avenue de la République, 93 177 Bagnolet)
  • 27 juin : Soirée d’information organisée par la CSMF 75, au siège du syndicat (79 rue de Tocqueville, 75 017 Paris) – A partir de 20h00. Merci de confirmer votre présence par courriel
  • 8, 9 et 10 septembre : 23e Université d'été de la CSMF – Presqu’île-de-Giens (Var)
  • 1er et 2 décembre : Les Automnales du DPC
Suivez toute l’actu de la CSMF

Facebook

Twitter

www.csmf.org

INTERFIMO