CSMF Actu du 07 avril 2017

CSMF Actu du 07 avril 2017

Présidentielle : la CSMF reçoit les représentants santé d’Emmanuel Macron et François Fillon

Le Bureau Confédéral de la CSMF a reçu le 5 avril Olivier Véran et Jean Leonetti, porte-paroles santé respectifs d’Emmanuel Macron et François Fillon. L’occasion de débattre de points essentiels pour la médecine libérale : le devenir de la loi de santé et du tiers payant généralisé, le cadre conventionnel ou encore l’organisation des soins sur le territoire.

Alors qu’Olivier Véran propose un tiers payant « généralisable » et un ONDAM pluriannuel à 2,3% pendant 5 ans, Jean Leonetti défend une loi de santé rectificative avec l’abrogation de trois mesures combattues par la CSMF : le tiers payant généralisé, les Groupements Hospitaliers de Territoires (GHT) et l’article 99 de la LFSS 2017. Les deux représentants santé ont aussi réaffirmé leur attachement à la convention médicale même si elle doit, à leur sens, évoluer. Quant aux pistes avancées pour restaurer le maillage territorial des soins, Olivier Véran entend s’appuyer sur les acteurs de terrain et Jean Leonetti, transformer les GHT en GST (Groupements de Santé de Territoire).

Malgré leurs différences, Olivier Véran et Jean Leonetti se sont accordés sur un point : la médecine libérale traverse une crise profonde. Opération séduction ou engagements ? La CSMF a pris bonne note de toutes les propositions avancées par les représentants des deux candidats et restera vigilante en fonction de l’évolution de la situation politique.

En savoir plus

Collège de la HAS sans médecins libéraux : Marisol Touraine persiste et signe

Suite au désistement de l’un des membres du nouveau collège de la Haute Autorité de Santé (HAS), Marisol Touraine a fait appel à un représentant des associations de patients, écartant de fait tout médecin libéral.

La CSMF déplore que la position anti-médecine libérale de la ministre de la Santé ait motivé la composition du collège de la HAS, et doute de la pertinence des avis donnés à l’avenir par cette instance.

En savoir plus

Numéro unique 116 117 : une première avancée loin d’être suffisante

Le numéro 116 117 est désormais opérationnel dans trois régions : Pays de Loire, Corse et Normandie avant un éventuel déploiement national, prévu pour la fin 2017. En le composant, les patients auront accès à un médecin de garde la nuit et le week-end, ce qui évite ainsi les recours inutiles au centre 15 destiné aux urgences graves.

Si la CSMF se réjouit de cette avancée pour les patients, mais aussi pour la viabilité économique de notre système de santé, elle déplore que la loi Touraine n’ait pas contraint les ARS à utiliser ce numéro unique, fragilisant de fait la mise en place du dispositif 116 117.

A noter que le patient conserve le libre choix d’appeler SOS Médecins par son numéro national au 3624 dans les zones où cette structure libérale est implantée.

En savoir plus

Agression dans le Bas-Rhin : la CSMF soutient les infirmiers libéraux

Suite à la violente agression d’une infirmière libérale au domicile d’un patient, la CSMF tient à apporter sa solidarité au corps infirmier. Chaque année, le nombre d’incivilités et d’agressions commises à l’encontre des professionnels de santé libéraux progresse de manière dramatique.

La CSMF attend du gouvernement des mesures concrètes et urgentes pour renforcer la sécurité des professionnels de santé libéraux.

En savoir plus

Guyane : la CSMF demande les moyens nécessaires pour sauver la médecine libérale

L’antenne locale de la CSMF, qui reste fortement mobilisée depuis le lancement du mouvement social en Guyane, réclame au gouvernement des moyens pour sécuriser et améliorer l’exercice médical. Elle dénonce une inégalité de traitement entre l’hôpital public/privé et les spécialistes libéraux, ces derniers ne pouvant majorer leurs actes techniques par un coefficient géographique.

La CSMF soutient les revendications de son syndicat local et appelle le gouvernement à prendre ses responsabilités. Il en va de la qualité des soins et de l’attractivité de la médecine libérale dans ce département.

En savoir plus

Patients complexes en Ile-de-France : un casse-tête pour la profession, qui avance des solutions

Selon une étude de l’Union Régionale des Professionnels de Santé Médecins Libéraux (URPS-ML) d’Ile-de-France, près de 9 médecins libéraux franciliens sur 10 rencontreraient des difficultés dans la prise en charge de leurs patients complexes. Parmi les principaux obstacles avancés : le contact direct avec un médecin hospitalier, les rendez-vous pour une consultation hospitalière publique, et la prise en charge sociale et administrative.

Si l’étude met en lumière le bon fonctionnement de la coordination libérale (même si certaines spécialités restent déficitaires), la coopération des acteurs de santé ne saurait pallier tous les dysfonctionnements. Pour remédier à ces manquements, des solutions simples sont avancées par les médecins libéraux, comme la mise en place d’un annuaire téléphonique direct de ressources médicales et paramédicales locales ou encore la mise à disposition d’une ressource externe partagée pour gérer cette coordination complexe.

Consulter l’étude de l’URPS-ML d’Ile-de-France

Soirée « Gestion du cabinet médical » : rendez-vous le 12 avril, à Besançon

Vous souhaitez tout savoir sur la gestion de votre cabinet médical ? Actualités fiscales, gestions administrative et comptable, préparation de l’avenir et de la retraite : faites le point avec nos experts qui viennent à votre rencontre, lors de soirées dédiées.

La prochaine réunion aura lieu le 12 avril prochain, à Besançon. Vous n’êtes pas de la région ? Nulle inquiétude. D’autres dates sont d’ores et déjà prévues à Mulhouse, Toulouse, Strasbourg, Chartres, Troyes, Amiens, Nantes et Bordeaux.

S’inscrire à la session de Besançon

Agenda
  • 12 avril : Soirée CSMF « gestion du cabinet médical, de l’installation à la retraite » à Besançon - Hôtel Mercure Parc Micaud, 3 Avenue Edouard Droz 25000 Besançon – Programme et inscription
  • Découvrez le calendrier complet des Soirées CSMF « gestion du cabinet médical, de l’installation à la retraite »
  • 8, 9 et 10 septembre : 23e Université d'été de la CSMF – Presqu’île-de-Giens (Var)
Suivez toute l’actu de la CSMF

Facebook

Twitter

www.csmf.org

INTERFIMO