CSMF Actu du 04 octobre 2019

CSMF Actu du 04 octobre 2019

Vers la fin du remplacement ? Un non-sens pour la CSMF qui se joint aux protestations des internes

La mesure a soulevé de vives protestations de la part des internes et l’opposition ferme des médecins installés et de la CSMF : les licences de remplacement pourraient n’être délivrées par l’Ordre des Médecins qu’en fin de phase d’approfondissement, soit 18 mois après le délai actuel pour certaines spécialités.

Inacceptable pour la CSMF car le remplacement permet :

  • aux internes de découvrir l'exercice libéral, et d’encourager ainsi les installations futures ;
  • aux médecins installés de maintenir l’activité de leur cabinet en cas d’arrêt maladie ou de congés, et donc de permettre à leurs patients d’accéder à un médecin tout au long de l’année.

En savoir plus

PLFSS 2020 et économies drastiques : la CSMF dit STOP !

Et c’est reparti, le «trou de la sécu» est de retour. La Commission des comptes de la Sécurité Sociale a douché les espoirs d’un retour pérenne à l’équilibre de la Sécu : le déficit se creuse à 5,4 milliards d’euros en 2019 (contre 700 millions d’excédents prévus il y a un an).

Pourtant, l’ONDAM (l’objectif national des dépenses d'assurance maladie) pour 2019 sera tenu pour la dixième année consécutive, en grande partie grâce aux efforts des médecins libéraux. Et là, deuxième douche froide : le projet de loi de financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) pour 2020 prévoit une économie encore plus drastique sur les soins de ville ! Les dépenses en actes et prescriptions devront être réduites de 1,235 milliards d’euros en 2020, soit 340 millions de plus que l’année précédente.

Le PLFSS 2020 va fragiliser des pans entiers de la médecine de ville (biologie, radiologie et autres spécialités) sans lui donner les moyens de se restructurer et de mieux s’organiser pour répondre à la demande en soins dans tous les territoires. La CSMF appelle le gouvernement à réorienter fortement le système de santé vers la ville et d’accompagner les médecins libéraux dans une nouvelle organisation sur tout le territoire.

En savoir plus

Service d’accès aux soins : il y a du pain sur la planche !

La ministre de la Santé a lancé cette semaine les travaux de l’équipe-projet chargée de définir les contours du futur « service d’accès aux soins » (SAS) qui visera à orienter la population afin de désengorger les urgences.

L’équipe-projet est composée de quatre personnes dont deux médecins libéraux, parmi lesquels le Dr Alain Prochasson, médecin généraliste à Metz, président de l'Association départementale de permanence des soins de Moselle et membre du Bureau de la CSMF.

L’équipe-projet du SAS devra présenter les différentes solutions possibles pour articuler les services de police, pompiers, Samu et régulation médicale libérale au sens large à travers un guichet d’entrée simple. Un vrai défi que la ministre Agnès Buzyn a résumé ainsi : « Nous devons trouver des solutions qui ne correspondent non pas aux besoins des Samu, des médecins libéraux ou des pompiers, la solution que nous devons trouver, c'est celle qui répond aux besoins des Français ».

Octobre rose : les radiologues en première ligne

La Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) et les radiologues se mobilisent à nouveau dans la sensibilisation au dépistage du cancer du sein.

L’opération Octobre rose a pour but d’inciter toujours plus de femmes entre 50 et 74 ans à passer une mammographie tous les deux ans car un éventuel cancer détecté le plus tôt possible améliore le traitement, la guérison et la qualité de vie des patientes.

Les médecins radiologues libéraux sont en première ligne dans le dépistage organisé du cancer du sein : ils réalisent plus de 80% des mammographies de dépistage. Mais le taux de participation au dépistage organisé des femmes de 50 à 74 ans était de 50,7% en 2016, score qui stagne depuis 2008.

En savoir plus

Insuffisance cardiaque : les cardiologues tirent la sonnette d’alarme

L’insuffisance cardiaque touche 1,5 millions de patients en France et est à l’origine d’un décès toutes les 7 minutes… Face à cet enjeu majeur de santé publique, les médecins libéraux se sont mobilisés pour mieux structurer le parcours des insuffisants cardiaques.

Cependant, l’étude épidémiologique sur le parcours de soins vu par les patients, et menée par la Société Française de Cardiologie, met en avant un constat préoccupant pour 3 raisons essentielles :

  • 45% des patients jugent le délai entre l’apparition des symptômes et l’hospitalisation trop long
  • 56% des patients ne savaient pas qu’ils avaient été hospitalisés pour des symptômes liés à l’insuffisance cardiaque
  • Seulement 12% des patients ont bénéficié d’une réadaptation cardiaque

Le Syndicat National des Cardiologues s’est donc engagé dans un travail pilote sur la pertinence du parcours de l’insuffisance cardiaque dans le cadre de la récente loi de santé. Créer des structures de coordination des soins autour des différents professionnels de santé est essentiel pour réduire le nombre d’hospitalisations et surtout améliorer la sécurité et le confort du patient.

Elle passe par une amélioration des relations avec l’hôpital, le recours à la télésurveillance à domicile et une délégation de tâches via les infirmiers et les futurs infirmiers en pratiques avancés à l’initiative et sous contrôle des cardiologues, en coordination avec le médecin généraliste.

En savoir plus

NOUVEAU : Adhérent CSMF, demandez votre guide du remplacement !

Le remplacement est indispensable pour tous : patients, jeunes médecins et médecins en exercice. Que vous soyez étudiant(e) en médecine/médecin remplaçant, ou médecin remplacé, faites le point sur les modalités et les formalités à remplir grâce au guide de la CSMF ! Il est disponible gratuitement pour les adhérents de la CSMF, sur demande.

Et pour faciliter votre exercice au quotidien, retrouvez tous les guides pratiques édités par la CSMF. Exercice collectif, emploi dans les cabinets médicaux, contentieux avec les Caisses, installation ou retraite : quels que soient vos besoins ou vos préoccupations du moment, trouvez le guide qu’il vous faut.

Ces guides sont disponibles gratuitement pour les adhérents de la CSMF.

N’hésitez pas à nous en faire la demande.

Consulter la liste des guides édités

Agenda
  • 30 octobre : Univers Médecins, à 19h30, sur le site de Fréquence Médicale
  • 22 et 23 novembre : 3es Etats Généraux de la Médecine Spécialisée - Programme et inscription
  • 29 et 30 novembre 2019 : Les Automnales du DPC à Paris
  • Second semestre 2019 : Formations « retraite » ACFM, à partir de 19h30

10 octobre à La Rochelle

5 décembre à Lyon

Renseignements et inscriptions : 01 43 18 88 26 – contact@evolutisdpc.fr

  • Année 2019 : Formations ACFM « Médecins agréés pour les permis de conduire » : Formation initiale des médecins agréés pour le contrôle médical de l’aptitude à la conduite / Renouvellement d’agrément pour le contrôle médical de l’aptitude à la conduite - Calendrier et inscription
Suivez toute l’actu de la CSMF

Facebook

Twitter

You Tube

www.csmf.org