CSMF Actu du 03 février 2017

CSMF Actu du 03 février 2017

Drame de Nogent-le-Rotrou : un rassemblement en hommage au Dr Rousseaux aura lieu le 7 février à Chartres

L'ensemble des médecins libéraux sont en deuil suite au décès du Dr Patrick ROUSSEAUX, médecin généraliste de 64 ans, assassiné le 1er février dans son cabinet de Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir).

La CSMF se joint à la douleur de ses proches et présente à son épouse, ses enfants et l'ensemble de sa famille, ses sincères condoléances.

Le SMEL-CSMF 28 appelle les médecins libéraux du département à fermer leurs cabinets en signe de solidarité et de deuil le mardi 7 février. Il invite également à rendre hommage au Dr Rousseaux ce même jour à 12h00, place de la République à Chartres, où se tiendra un rassemblement silencieux devant la préfecture d'Eure-et-Loir. Le Dr Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF, et le Dr Raphael Rogez, président de l'URPS-ML de la région Centre-Val de Loire, seront présents.

En savoir plus

La CSMF exhorte le gouvernement à renforcer la sécurité des médecins

On ne compte plus les agressions de médecins ces dernières semaines, notamment dans des cabinets de médecine générale : Béthune (Pas-de-Calais), Châtellerault (Vienne), Saint-Cyprien (Pyrénées Orientales) fin 2016, Limoux (Aude) le 31 janvier 2017 et encore plus tragiquement ce 1er février à Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir).

Quelle a été la réaction du gouvernement face à l’augmentation inquiétante des agressions l’an passé ? Une simple rencontre entre le président de l’Ordre des médecins et le ministre de l’Intérieur, qui a promis des solutions… que nous attendons encore.

Suite au drame qui a coûté la vie au Dr Rousseaux le 1er février, la CSMF exhorte le gouvernement à prendre des mesures exceptionnelles et immédiates pour renforcer la sécurité des médecins en exercice.

En savoir plus

Propositions de la FHF : « De quoi je me mêle ? »

Dans le cadre des présidentielles, la Fédération Hospitalière de France a dévoilé ses propositions concernant l’hôpital public… en s’attaquant à la médecine de ville !

Elle propose ainsi de limiter la liberté d’installation et de plafonner les rémunérations des médecins libéraux. Subterfuges faciles pour ignorer les graves problèmes et disfonctionnements dont souffre l’hôpital.

L’hôpital doit être réformé en créant des statuts d’exercice mixte avec des activités partagées entre l’hôpital et la ville. Les carrières médicales doivent devenir beaucoup plus attractives pour les jeunes générations, tant à l’hôpital qu’en exercice libéral. Le modèle hospitalo-universitaire doit être refondé en intégrant l’exercice libéral. Voilà des pistes qui mériteraient d’être courageusement abordées par la FHF.

En savoir plus

Baisses tarifaires en radiologie : vers un rationnement des soins ?

L’UNCAM vient d’annoncer des baisses de tarifs et de forfaits d’imagerie médicale conduisant à une économie de 49,9 millions pour l’Assurance maladie (59 millions en incluant la part remboursable par les complémentaires).

Sans concertation avec les acteurs concernés, l’UNCAM diminue brutalement le montant des tarifs des médecins libéraux. Pour la CSMF, cette situation nouvelle – qui ignore la parole des syndicats et qui nie totalement la négociation – est grave, et porte atteinte à la qualité et à l’accès aux soins.

Ce plan d’économies drastique ne fera qu’allonger les délais de prise en charge des patients et les inégalités d’accès aux soins, alors qu’il faudrait encourager le développement de l’imagerie moderne. La médecine libérale ne peut être assimilée à un processus de production industrielle et être la variable d’ajustement des équilibres budgétaires.

En savoir plus

Les bons vœux de Marisol Touraine

Pour la dernière fois dans ce quinquennat, la ministre de la Santé a présenté ses vœux à la presse et au monde de la santé le 31 janvier, non sans s’en prendre, comme d’habitude, aux médecins libéraux.

Marisol Touraine travestit encore la vérité en soutenant qu’« on n’enlève rien » lorsque l’hôpital crée des consultations de médecine générale, notamment à Maubeuge. La ministre réécrit l’histoire à sa manière, alors que l’offre de soins n’est pas déficitaire dans cette agglomération.

Les médecins libéraux ont notamment mis en place un pôle de santé, une SISA (société interprofessionnelle de soins ambulatoires), des ateliers d’éducation thérapeutique et structuré la permanence de soins ambulatoires… sans faire appel à des fonds publics.

Le Dr Binon élu président du syndicat des cardiologues

La CSMF félicite le Dr Jean-Pierre Binon, élu président du Syndicat national des spécialistes des maladies du cœur et des vaisseaux (SMSMVC) le 29 janvier.

Le Dr Binon, cardiologue au sein d’une polyclinique à Desertines dans l’Allier, en région Auvergne-Rhône-Alpes, succède au Dr Eric Perchicot, après avoir été secrétaire général adjoint du syndicat.

Election d’un nouveau Bureau au CNPS

Le Conseil d’administration du Centre National des Professions de Santé (CNPS), réuni ce jeudi 2 février 2017, a élu François Blanchecotte président du CNPS pour un mandat de deux ans. Biologiste médical à Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire), il est président du Syndicat des biologistes (SDB).

Par ailleurs, le Conseil d’administration a procédé à l’élection d’un nouveau Bureau, et élu notamment le Dr Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF, et le Dr Yannick Frezet, président de la CSMF Jeunes Médecins, à la vice-présidence.

Le nouveau Bureau du CNPS s’est fixé pour priorité de promouvoir les libéraux de santé et leurs revendications dans le cadre des élections présidentielles, puis législatives. Au-delà, le CNPS a défini des axes de travail interprofessionnel sur des sujets communs à l’ensemble des professions de santé.

En savoir plus

Agenda
  • 30, 31 mars et 1er avril : Congrès de Médecine Générale – Palais des congrès de Paris
  • 2 et 3 juin : Les Printemps du DPC – programmes complets à partir de février 2017
  • 8, 9 et 10 septembre : 23e Université d'été de la CSMF – Presqu’île de Giens
Suivez toute l’actu de la CSMF

Facebook

Twitter

www.csmf.org

INTERFIMO

SCAMED