Accompagnement par la CNAM : le déni de la parole

Lors de la terrible épidémie de mars-avril dernier, la CNAM avait décidé de soutenir les médecins libéraux, comme l’Etat l’avait fait pour de nombreuses entreprises françaises durement touchées. Elle avait donc accompagné les médecins pour le paiement d’une partie de leurs charges du cabinet. Pour cela elle avait versé une estimation basée sur 80 % de la somme prévue…

La CNAM s’était alors engagée, par son directeur général, à verser les 20 % restant en décembre. Or à ce jour, le reliquat de cet accompagnement du printemps n’a toujours pas été versé… et ne le sera pas dans l’immédiat. On parle d’un versement qui interviendrait dans 3 mois ! La CSMF demande à la CNAM d’accélérer le mouvement de versement de cette aide.

 De même, actuellement la CNAM a décidé d’ouvrir de nouveau ce mécanisme d’accompagnement pour les médecins exerçant en établissements de soins, et qui ont vu leur outil de travail être « réquisitionné » pour accueillir les patients de la deuxième vague, ce qui a entrainé des déprogrammations.

 La CSMF sollicite la CNAM pour qu’elle élargisse cette aide à tous les médecins qui ont été pénalisés par la situation épidémique actuelle, et qu’elle ne se cantonne pas aux seuls médecins exerçant en établissements de soins. En effet, cette deuxième vague a de nouveau impacté l’activité dans de nombreux cabinets médicaux mais également pour les médecins thermaux et d’autres catégories de médecins. Ils doivent tous être accompagnés…

 La CSMF demande donc à la CNAM de tenir ses promesses, et d’accompagner les médecins libéraux qui souffrent dans leur activité de cette épidémie de façon à sauvegarder ces entreprises médicales libérales.

  

Dr Jean-Paul Ortiz - Président

06 07 86 08 83

jp.ortiz@csmf.org

 

Relations presse : Adrien Chapron
01 43 18 88 17 / com@csmf.org

Lundi, 21 décembre, 2020