Coronavirus : des masques pour tous nos personnels

La crise sanitaire actuelle s’est traduite par une situation paradoxale pour les médecins libéraux. Certains, très sollicités, prennent en charge des patients atteints de Covid-19, mal protégés pendant des semaines, et paient un lourd tribut à cette épidémie. D’autres, malgré leurs disponibilités, sont dans l’impossibilité de continuer leur activité.

Pourquoi ? Parce que les établissements où ils exercent ont été réquisitionnés. Mais aussi parce qu’ils n’ont pas les moyens de protéger leurs personnels. En effet, la difficulté à obtenir des masques pour les médecins eux-mêmes et l’ensemble des soignants, a fait oublier les personnels des cabinets médicaux. Un médecin ne peut accepter de faire prendre des risques à sa secrétaire médicale, ou à son manipulateur radio dans un cabinet de radiologie, ou à tout autre collaborateur salarié qui exerce à ses côtés. Il a l’obligation juridique et morale d’assurer une protection de ses collaborateurs salariés. Or, la rareté des masques chirurgicaux a rendu cela impossible, ce qui a contraint les médecins à suspendre leur activité en raison de l’incurie de l’Etat et de son incapacité à fournir des masques de façon large.

A l’heure où ce confinement se prolonge, les médecins libéraux demandent au gouvernement de toute urgence de leur donner les moyens de travailler, donc de leur donner les moyens de protéger également l’ensemble de leurs collaborateurs salariés. Ceci est la seule solution pour que le médecin employeur réponde à ses obligations, mais c’est aussi la seule solution pour que la population française puisse être soignée au plus près de son domicile le plus rapidement possible.

Pour pouvoir soigner tous les Français, il faut des masques pour tous ceux qui prennent en charge leur santé.

 

 

 

Dr Jean-Paul Ortiz - Président

06 07 86 08 83

jp.ortiz@csmf.org

 

 

 

Relations presse : Adrien Chapron

01 43 18 88 17 / com@csmf.org

Mardi, 14 avril, 2020