Accès territorial aux soins : un plan à élargir

La CSMF, présente ce matin à Châlus en Haute-Vienne, a écouté attentivement les annonces du Premier ministre pour renforcer l’accès aux soins dans les territoires.

Le gouvernement semble avoir compris que les mesures coercitives ne sont pas une bonne solution pour favoriser l’installation des médecins en zones sous-denses. Le Premier ministre a présenté un panel de mesures incitatives qui reprennent très largement les propositions de la CSMF. Elle se félicite notamment des mesures concernant la découverte de l’exercice libéral en zones sous-denses, y compris en médecine spécialisée, ou l’encouragement du cumul-emploi retraite et du contrat de médecin adjoint.

La CSMF regrette que les aides se concentrent principalement sur les maisons de santé, érigées en modèle de regroupement des professionnels de santé. Elle refuse l’instauration d’un modèle unique : toutes les formes de regroupements des médecins doivent être encouragées et facilitées.

Alors que la médecine libérale est une composante essentielle du maillage territorial de l’offre de soins, la CSMF déplore l’absence de mesure pour développer l’équipement en télémédecine dans les cabinets libéraux. Le gouvernement prévoit uniquement d’accompagner l’équipement en télémédecine dans tous les EHPAD et dans les établissements médicaux-sociaux, de santé, MSP et centres de santé en zones sous-denses. La CSMF demande que les médecins libéraux puissent aussi bénéficier des crédits du FIR destinés au développement de la télémédecine.

Dr Jean-Paul Ortiz - Président

06 07 86 08 83

jp.ortiz@csmf.org

Vendredi, 13 octobre, 2017