Accès partiel aux professions de santé : la qualité des soins en danger

L’ordonnance transposant la directive européenne relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles dans le domaine de la santé est parue le 20 janvier au Journal Officiel. Elle introduit une possibilité « d’accès partiel » à certaines professions.

Les professionnels de santé européens qualifiés dans leur pays d'origine pourront ainsi être autorisés à exercer en France, sous certaines conditions et seulement pour une partie du champ d’exercice s'il existe des différences importantes entre leurs pays et la France.

Cette directive ouvre la voie à une déqualification des professionnels de santé et représente un risque majeur pour la qualité des soins aux patients.

La CSMF, qui s’est déjà fermement opposée à cette transposition de la directive européenne, comprend et soutient les professions paramédicales qui se sont élevées à juste titre contre ce texte. Elle reste vigilante et inquiète d’un texte qui pourrait éventuellement s’appliquer aux médecins.

Dr Jean-Paul Ortiz - Président
06 07 86 08 83
jp.ortiz@csmf.org

Jeudi, 26 janvier, 2017