Mobilisation à Romillé le 16 novembre : la CSMF appelle à étendre le mouvement de désobéissance tarifaire

Le bras de fer entre les médecins de Romillé et la CPAM d’Ille-et-Vilaine se poursuit. Depuis plusieurs semaines, la CPAM fait pression sur les médecins généralistes qui suivent le mouvement de désobéissance tarifaire de la CSMF et pratiquent le C à 25 euros.

Rappelons que la CSMF a lancé en janvier dernier ce mouvement de désobéissance tarifaire pour protester contre le blocage du C depuis plusieurs années. Elle avait déjà exigé, dès décembre 2014, l’ouverture des négociations conventionnelles pour le passage immédiat du C à 25 euros. Or, la nouvelle convention ne prévoit qu’un C à 23 + 2 euros à partir de mai 2017 !

La CSMF soutient les médecins de Romillé qui ont raison d’appliquer d’ores et déjà le C à 25 euros. L’acharnement dont fait preuve la CPAM d’Ille-et-Vilaine, qui tente d’intimider ces médecins, renforce au contraire leur détermination et leur mobilisation.

Une réunion publique initiée par la CSMF et organisée avec l’ensemble des syndicats et les CODTS (collectifs organisation défense territoire santé) se tiendra le 16 novembre à Romillé, salle « Le Pré Vert » à 20 heures. Syndiqués, non syndiqués, généralistes, spécialistes : tous sont invités à manifester leur soutien aux médecins et à amplifier le mouvement.

Non seulement la CSMF défend ces médecins par la présence de ses cadres syndicaux nationaux à la réunion du 16 novembre, mais elle maintient son appel à la désobéissance tarifaire. Elle appelle tous les médecins libéraux à appliquer dès maintenant le C à 25 euros.

Dr Jean-Paul Ortiz - Président
06 07 86 08 83
jp.ortiz@csmf.org

Mercredi, 9 novembre, 2016