LE NEW DEAL DE LA CSMF, CONSTRUIRE LA SANTE POUR DEMAIN

Conférence de presse du Dr Jean-Paul ORTIZ, Président de la CSMF
Le 12 octobre 2016

Le Conseil Confédéral de la CSMF, qui s’est réuni le samedi 8 octobre, a réaffirmé avec force son opposition à la convention médicale qui vient d’être signée.

Il a fait part de son inquiétude sur la viabilité de cette convention face :

- aux comportements irresponsables de certains syndicats,

- au refus de l’UNOCAM de participer et de signer la convention,

- devant un ONDAM 2017 très politique et essentiellement tourné vers l’hôpital public.

Les élus du Conseil Confédéral de la CSMF avaient fait des propositions constructives qui n’ont pas été retenues. Face à cette situation chaotique, ils renouvellent donc leur projet de New Deal pour construire l’avenir la médecine libérale, sacrifiée par une convention dogmatique issue d’une loi de santé délétère.

Le New Deal de la CSMF n’a rien perdu de sa force. Les propositions méritent d’être reprises et enrichies. Construit autour de dix points, il rénove les missions de la médecine libérale et l’organisation des soins. Il se veut tourné vers l’avenir et l’innovation, tout en repensant le statut et la rémunération des médecins, sans remettre en cause une médecine libérale, sociale et universelle au service des patients.

Le New Deal de la CSMF va être proposé aux différentes personnalités, quelles que soient leurs appartenances politiques, qui ont pour ambition de diriger la France.

La médecine libérale doit être au cœur du débat de l’élection présidentielle, au même titre que la sécurité ou l’emploi, et les candidats devront s’engager pour la santé des Français. C’est vital ! Un numéro spécial du Médecin de France, le magazine de la CSMF, diffusé aux 110 000 médecins libéraux de France, retracera ces débats et analysera les réactions des différents candidats aux primaires ou à la présidentielle face au New Deal de la CSMF.

La CSMF, unie, créative et combative, veut un autre avenir que celui qui lui est proposé, notamment autour de la convention d’août 2016. Cet engagement demandera beaucoup de temps et d’obstination, un combat quotidien et acharné au service des Français et de leur médecine libérale à laquelle ils sont particulièrement attachés.

Lire l'intégralité de la note de presse

Dr Jean-Paul Ortiz - Président
06 07 86 08 83
jp.ortiz@csmf.org

 

Mercredi, 12 octobre, 2016