Réduire les attentes de la médecine libérale à 2 euros, c’est se moquer des Français et des médecins

La CNAM annonce une consultation à 25 euros pour les médecins généralistes. 
Ceci ne répond pas à la crise de la médecine libérale, alors que les médecins voient le tarif de la consultation bloqué depuis plus de six ans. La CNAM ne propose que 2 euros de plus pour les médecins généralistes, sans aucune visibilité sur le calendrier de mise en place, et rien pour les autres médecins spécialistes !
Pire, avec ces 2 euros, elle exclut la mise en place d'une grille tarifaire à quatre niveaux, et envisage même de diminuer la rémunération de certaines spécialités.

Cette maigre valorisation est aussi insuffisante pour répondre aux besoins de la santé des Français. Seuls la réalisation d'un véritable virage ambulatoire, le développement de l'innovation, la valorisation de l'expertise, ainsi que le soutien de toutes les spécialités médicales libérales dont la médecine générale, permettront de garantir un système de santé performant et de qualité.

C'est pourquoi la CSMF a proposé, dans le cadre de la négociation conventionnelle, une hiérarchisation des consultations sur quatre niveaux pour prendre en compte la complexité des actes de toutes les spécialités médicales dont la médecine générale. Le premier niveau correspond à la consultation de base, qui doit passer à 25 euros immédiatement et atteindre ensuite 30 euros. La grille tarifaire sur quatre niveaux doit également se mettre en place dès maintenant, ainsi qu'un espace de liberté tarifaire pour tous les médecins.

Le gouvernement n'a décidément pas compris ni le malaise de la profession, ni les enjeux majeurs de la médecine libérale et du système de santé. S'il ne revoit pas sa copie, la négociation conventionnelle se fera sans la CSMF.



Dr Jean-Paul Ortiz - Président
06 07 86 08 83
jp.ortiz@csmf.org

Mercredi, 1 juin, 2016