Pénurie de carburant, la situation s'aggrave : la CSMF demande à toutes les préfectures de ne pas rationner les médecins libéraux

Face à la pénurie de carburant qui touche maintenant tout le pays, les préfectures ont mis en place des mesures de restriction qui ne concernent pas les professions "prioritaires", dont les médecins. Pourtant certains départements appliquent un rationnement en considérant comme prioritaires uniquement les professionnels de santé qui se rendent au domicile de leurs patients ou en limitant la quantité de carburant délivrée.

La CSMF rappelle que les médecins doivent se déplacer non seulement pour leurs visites à domicile mais aussi pour se rendre en établissement de santé ou à leur cabinet, notamment pour les gardes et les urgences. Ceci est indispensable pour la continuité des soins.

La santé des Français est une priorité absolue et la CSMF demande à toutes les préfectures de ne pas entraver le travail des médecins et de leur donner un accès prioritaire et illimité aux stations réquisitionnées.

Dr Jean-Paul Ortiz - Président
06 07 86 08 83
jp.ortiz@csmf.org

 

Mercredi, 25 mai, 2016