GHT : la CSMF dénonce l’exclusion de la médecine libérale

Le décret publié vendredi dernier lançant la création des groupements hospitaliers de territoires (GHT) exclut de facto l’ensemble de la médecine libérale, sous toutes ses formes : médecine libérale généraliste, spécialisée de proximité ou exerçant en hospitalisation privée. Cet avis est d’ailleurs partagé par l’Association Nationale des Hôpitaux Locaux (ANCHL) qui dénonce aussi la bureaucratie hospitalocentrée que les GHT vont créer.

La CSMF regrette que la médecine libérale soit écartée de l'organisation hospitalière publique, mais aussi des EHPAD. La filière gériatrique n’est pas seulement le fait de l’hôpital et du médicosocial, la médecine libérale de proximité y a un rôle primordial.

A l’heure où la coordination et la coopération entre tous les acteurs sont nécessaires pour renforcer le parcours de soins du patient et relever le défi du virage ambulatoire, l’Etat préfère créer un mur entre les secteurs de prise en charge dans un système de santé organisé de plus en plus en tuyaux d’orgue.

Dr Jean-Paul Ortiz - Président
06 07 86 08 83
jp.ortiz@csmf.org

Lundi, 2 mai, 2016