ROSP : des résultats encourageants mais encore loin des enjeux

Les médecins libéraux vont recevoir dans quelques jours leur Rémunération sur Objectifs de Santé Publique (ROSP). La CSMF, premier syndicat médical, qui avait porté l’introduction de ce nouveau mode de rémunération dans la convention médicale signée en 2011, considère que ces résultats démontrent concrètement l’implication forte des médecins libéraux dans la prévention, la qualité du suivi des patients et l’informatisation des cabinets.

La ROSP a rempli sa double mission en contribuant de façon très directe à l’amélioration de la santé publique et en instituant un complément d’honoraires valorisant pour les médecins libéraux, qui fait maintenant partie intégrante de leur rémunération.

Il est aujourd’hui temps de revoir en profondeur ce dispositif pour le mettre à la hauteur des enjeux actuels. La CSMF demande donc son maintien et une révision profonde du dispositif :

- Certains éléments doivent être isolés dans un véritable forfait « structure » afin de donner à chaque médecin les moyens d’un support à son expertise médicale et le décharger du travail administratif et de la dérive bureaucratique de son métier ;

- Les thèmes, les indicateurs et les niveaux cibles de la rémunération sur objectifs de santé publique doivent évoluer et être exclusivement élaborés par la profession. Ces éléments doivent être construits par les médecins, seuls légitimes pour ce faire, à l’intérieur de chaque spécialité médicale.

La ROSP ne s’adresse qu’à une seule partie des médecins libéraux et la plupart des médecins spécialistes en sont aujourd’hui exclus. La CSMF estime cela très anormal. En effet, preuve est faite que la ROSP est devenue un instrument d’amélioration des pratiques à part entière, il est donc fondamental que toutes les spécialités y aient accès.

La ROSP doit faire l’objet d’une négociation dans le cadre conventionnel. La CSMF sera donc particulièrement vigilante sur ce sujet qui sera traité lors de la prochaine réunion des négociations conventionnelles le 28 avril.

Dr Jean-Paul Ortiz - Président
06 07 86 08 83
jp.ortiz@csmf.org

Jeudi, 21 avril, 2016