DPC : la CSMF demande à l’Etat de respecter son engagement

Fausse bonne nouvelle au Conseil de Gestion du Développement Professionnel Continu (OGDPC) d’hier : l’enveloppe de formation des médecins passe de 85 millions à 93,2 millions d’euros pour l’exercice 2016. Mais ce montant est toujours insuffisant pour terminer l’année puisqu’on nous annonce en même temps que la totalité de l’enveloppe devrait être consommée autour du 7 septembre !

Pour rappel, en 2014, les inscriptions aux programmes de DPC avaient été brutalement fermées le 11 octobre, alors que le budget était de 100 millions d’euros. Cette coupure prématurée a entraîné un excédent non consommé de 9 millions d’euros qui n’a pas été reporté l’année suivante. Et le budget 2015 a été réduit à 85 millions, enveloppe qui, sans surprise, s’était épuisée au 23 septembre…

Une nouvelle fois, l’Etat ne respecte pas son obligation de financement d’une disposition légale qu’il a lui-même mis en place !

La CSMF refuse que les médecins paient continuellement les pots cassés d’une gestion calamiteuse. La réforme du DPC en cours, qui transforme l’OGDPC en ANDPC, Agence nationale du Développement Professionnel Continu, doit se construire sur un modèle économique fiable et pérenne.

Dr Jean-Paul Ortiz - Président

06 07 86 08 83

jp.ortiz@csmf.org

Vendredi, 8 avril, 2016