A chacun son rôle !

Dans un communiqué, le CISS déplore que les représentants des usagers ne soient pas intégrés à la négociation conventionnelle médicale.

Les orientations que propose l’UNCAM sont celles qui sont régulièrement défendues par les médecins : l’accès pour tous nos concitoyens à des soins de qualité et de proximité. L’accès à un médecin libéral en France est garanti pour tous les patients, quelle que soit leur origine sociale et leurs moyens, ce qui n’est pas le cas dans bien de pays occidentaux. Riche de sa dualité, libérale et salariée, la médecine française est mondialement reconnue pour sa qualité.

La CSMF encourage et soutient les approches participatives avec les usagers dans le domaine de la santé. Il n’en demeure pas moins que la convention est un contrat qui régit les rapports entre les médecins libéraux et l’Assurance Maladie et que les débats doivent se faire entre les parties signataires. Il appartient au Conseil de la CNAMTS d’informer le cas échéant les représentants des usagers de l’avancée des débats.

Les médecins ont toujours défendu la qualité des soins et l’accès à la médecine pour tous dans les différentes négociations conventionnelles. La CSMF refuse que l’on remette en cause les valeurs fondamentales de médecine libérale et sociale qu’elle défend et qui sont la base de l’esprit conventionnel.

Dr Jean-Paul Ortiz - Président

06 07 86 08 83

jp.ortiz@csmf.org

Mercredi, 27 janvier, 2016